Ganglion sous l'aisselle : 3 causes possibles

Publicité
La découverte d’un ganglion sous l’aisselle est parfois inquiétante. Pourtant, dans la majorité des cas, un ganglion lymphatique gonflé sous l’aisselle (appelée aussi adénopathie) est bénin. Mais quelles sont les pathologies qui peuvent entraîner la formation d’un ganglion sous l'aisselle ?
Publicité

5135537-inline-500x333.jpg

Une infection bénigne ou une plaie dans la plupart des cas

Lors d’infection comme la grippe par exemple, le corps fabrique de nombreuses cellules protectrices : les cellules immunitaires. Ces cellules se trouvent stockées dans les ganglions du corps : ils gonflent et peuvent même devenir douloureux. Ainsi, la présence de ganglions au niveau du cou ou des aisselles quand il y a une infection est tout à fait normale, il s'agit d'une réaction de défense de l'organisme. Les ganglions peuvent rester gonflés quelques semaines après la disparition des signes de la maladie. Une plaie à la main ou au bras peut également être à l’origine d’un gonflement des ganglions sous l'aisselle.

Parfois, le ganglion sous l’aisselle peut être le signe d’une tumeur au sein

Publicité

Les tumeurs au sein peuvent provoquer la formation de ganglions axillaires. Cependant, ces tumeurs sont parfois bénignes, il faut donc consulter son médecin qui prescrira des analyses plus poussées. Enfin, la présence de ganglions peut également être le signe de maladies auto-immunes comme le lupus : ce sont des maladies où la fabrication de cellules immunitaires est importante et celles-ci attaquent les cellules de l’organisme. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin, surtout si les ganglions grossissent ou si d’autres symptômes apparaissent.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité