Les Françaises sont invitées à réaliser une mammographie de dépistage gratuite tous les deux ans entre 50 et 74 ans afin de dépister les tumeurs mammaires à un stade précoce et ainsi diminuer le nombre de décès causés par le cancer du sein. Mais cela pourrait ne pas être la seule utilité de cette radiographie. Elle pourrait aussi aider à détecter les risques de maladies cardiovasculaires, selon les travaux publiés par des chercheurs de la division recherche de Kaiser Permanente Northern California (Oakland).

La calcification artérielle mammaire liée à un risque de maladie cardiovasculaire

Les calcifications artérielles mammaires sont des dépôts de calcium qui se forment dans le tissu du sein. Pouvant être provoquées par le vieillissement des artères, des lésions ou des infections des tissus de la poitrine, elles apparaissent sous forme de zones blanches sur les clichés de la mammographie. Si elles sont non-cancéreuses, elles pourraient fournir plus d'informations sur le risque de développer une maladie cardiaque chez une femme.

Les chercheurs sont parvenus à cette conclusion après avoir examiné les dossiers de santé de 5 000 femmes sélectionnées parmi plus de 200 000 ayant subi des mammographies de dépistage. Les participantes étaient âgées de 60 à 79 et n’avaient aucun antécédent de maladie cardiovasculaire ou de cancer du sein. Elles ont été suivies pendant 6 ans en moyenne.

L’équipe a découvert que les femmes qui présentaient une calcification artérielle mammaire sur leur mammographie étaient 51 % plus susceptibles de développer une maladie cardiaque ou d'avoir un accident vasculaire cérébral que celles qui ne présentaient pas ce trouble bénin.

Elles présentaient aussi 23% plus de risque de développer une maladie cardiovasculaire comme une insuffisance cardiaque ou des pathologies des artères périphériques (athérosclérose des membres).

"Actuellement, ce n'est pas la norme de soins de signaler les calcifications artérielles mammaires visibles sur les mammographies. Certains radiologues incluent cette information dans leurs rapports de mammographie, mais ce n'est pas obligatoire", a expliqué Carlos Iribarren, chercheur à la division recherche de Kaiser Permanente Northern California (Oakland). “Nous espérons que notre étude encouragera une mise à jour des lignes directrices pour le signalement des calcifications artérielles mammaires à partir des mammographies de routine (...) L'intégration de ces informations dans les calculateurs de risque cardiovasculaire et l'utilisation de ces nouvelles informations peuvent aider à améliorer les stratégies de réduction des risques cardiovasculaires", a estimé l’expert.

Maladie cardiovasculaire : rester attentive à tous les facteurs de risque

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez la gent féminine, devant le cancer du sein. Pouvoir déceler les risques cancéreux et cardiaques des femmes au cours du même examen serait particulièrement intéressant. Toutefois, la prudence reste de mise. Dans une note éditoriale accompagnant l’étude, Sadiya S. Khan, professeure adjoint de médecine au sein de la division de cardiologie de la Feinberg School of Medicine de la Northwestern University à Chicago explique "Ce type de calcification peut suggérer une m auvaise santé cardiaque, et les cliniciens peuvent profiter de cette opportunité pour discuter des moyens d'optimiser la santé cardiaque, tels que la pratique d'une activité physique de routine, une alimentation de bonne qualité et le maintien d'un poids santé". L'auteure prévient : "cependant, il est vraiment important de noter que l'absence de calcification artérielle mammaire ne se traduit pas par un faible risque et ne devrait pas être faussement rassurante en l'absence de calcification artérielle mammaire. Le contrôle optimal des facteurs de risque est aussi important pour toutes les femmes avec et sans calcification artérielle mammaire”.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://newsroom.heart.org/news/mammograms-may-provide-clues-about-womens-risk-for-cardiovascular-disease

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.