Une étude vient de faire un lien clair entre la fréquence et la durée de l'éveil inconscient pendant la nuit et un risque accru de maladies cardiaques, en particulier chez la femme. Menée sur 8 001 volontaires et publiée aujourd'hui au sein de l'European Heart Journal, cette recherche a révélé que les femmes qui présentent un "état de veille inconscient" le plus souvent doublaient leurs risques de mourir d'une maladie cardiovasculaire.

Pour commencer, clarifions l'éveil inconscient. Cet état fait partie d'un cycle de sommeil normal, expliquent les chercheurs. "De brèves intrusions d'éveil inconscient, appelées 'excitations corticales', sont une caractéristique normale du sommeil. Ils surviennent spontanément où sont provoqués par les troubles respiratoires du sommeil (SDB) et les mouvements périodiques des membres pendant le sommeil, les traumatismes, la douleur, la température, la lumière et le bruit de la circulation", précisent les scientifiques.

Ce phénomène se produit spontanément et fait partie de la capacité du corps à réagir à des situations potentiellement dangereuses, telles que le bruit ou l'obstruction de la respiration, la douleur ou encore les mouvements des membres. "Un déclencheur courant est l'apnée obstructive du sommeil, lorsque la respiration s'arrête et le système d'excitation assure l'activation de notre corps pour changer notre position de sommeil et de rouvrir les voies aériennes supérieures", commente Dominik Linz, professeur agrégé au département de cardiologie du centre médical de l'université de Maastricht (Pays-Bas).

Éveil inconscient : attention s'il représente plus de 6 % du temps de sommeil

Si l'éveil inconscient survient à plusieurs reprises pendant la nuit, les patients concernés auront tendance à se sentir épuisés le lendemain. C'est dû à la fragmentation de leur sommeil. Or, ce ne serait pas le seul désagrément.

Après avoir pris en compte des facteurs susceptibles d'influer les résultats tels que la durée totale du sommeil, l'âge, les antécédents médicaux, l'indice de masse corporelle (IMC) et les habitudes en matière de tabagisme, les chercheurs ont constaté que l'éveil inconscient pouvaient être propices aux maladies cardiovasculaires, s'il représente plus de 6,5 % du temps de sommeil.

Les femmes seraient plus sujettes à ce phénomène que les hommes, ont prouvé les chercheurs. "Celles dont l'éveil inconscient est supérieur à 6,5% auraient un risque de 12,8% de mourir d'une maladie cardiovasculaire, soit près du double de celui des autres femmes du même âge dans la population générale qui avaient un risque de 6,7%", nous apprend l'étude.

"On ne sait pas pourquoi il y a une différence entre les hommes et les femmes, mais il y a des explications potentielles. Les déclencheurs provoquant l'éveil inconscient peuvent différer chez les femmes par rapport aux hommes. Cela peut expliquer le risque relativement plus élevé de décès d'origine cardiovasculaire chez les femmes, ajoute Dominik Linz. Les femmes peuvent avoir un 'seuil d'excitation' plus élevé, ce qui peut entraîner une charge de déclenchement plus élevée chez les femmes que chez les hommes".

L'importance de la qualité du sommeil pour une meilleure santé cardiovasculaire

"Même si de nombreuses lacunes dans les connaissances sur la relation entre le sommeil et les maladies cardiovasculaires restent à étudier dans les années à venir, cette étude fournit des preuves solides soutenant l'importance de la qualité du sommeil pour une meilleure santé cardiovasculaire", concluent les chercheurs.

En effet, il a déjà été prouvé par de nombreuses études scientifiques qu'il y aurait un réel lien entre votre sommeil et vos risques de maladies cardiaque. L'insomnie, l'hypersomnie ou encore l'apnée du sommeil peuvent considérablement causer du tort à votre cœur. "L'apnée du sommeil engendre une fatigue chronique et peut provoquer des troubles cardio-vasculaires graves", souligne de son côté la Fédération Française de Cardiologie. On cite l'hypertension, les troubles du rythme cardiaque, la tachycardie, la formation de caillots sanguin et l'infarctus du myocarde.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.