Sommaire

Microscléroses : contre les varicosités

Microscléroses : contre les varicositésLes varicosités sont de fines imperfections rouges ou violacées liées à une dilatation de capillaires (petits vaisseaux sanguins). Ils sont sources de complexes esthétiques pour de nombreuses femmes. On peut heureusement les faire disparaître grâce à des micro-injections sans anesthésie qui permettent leur disparition totale. Résultats spectaculaires ! A noter : le laser externe n’est qu’une alternative, souvent plus chère. Prix : entre 30 et 50 € la séance non remboursée (nombre de séances en fonction des veinules à traiter). Où se faire traiter ? En cabinet. Est-ce douloureux ? Non. Quelles sont les suites ? Les injections entraînent des bleus durant quelques jours.

Vidéo. Les varices

Echosclérose à la mousse : des résultats spectaculaires

Echosclérose à la mousse : des résultats spectaculairesCette méthode, relativement récente, donne d’excellents résultats, réduit les risques de récidive et peut souvent remplacer la chirurgie. Elle permet d’enlever les varices superficielles ou plus grosses comme la veine saphène en injectant une mousse sclérosante. L’angiologue guide son geste par échographie. Moins dosée, mais plus efficace que les produits utilisés en sclérothérapie, la mousse est introduite à l’aide d’un cathéter ou d’aiguilles. Prix : 40 € la séance d’échosclérose + consultation. En partie pris en charge par la Cnam. Où se faire traiter ? En cabinet. Est-ce douloureux ? "Non", selon le Dr Mougeolle, angiologue. Quelles sont les suites ? Les injections entraînent des bleus quelques jours.

Sclérothérapie : contre les petites et moyennes varices

Sclérothérapie : contre les petites et moyennes varicesC’est le traitement le plus courant des varices de petit et moyen calibre. Elle n’est pas utilisée pour scléroser la veine saphène, surtout retirée en cas de grosse varices (cette veine assure le retour du sang des membres inférieurs jusqu’au cœur). La technique consiste à injecter à l’aide d’une aiguille sans anesthésie, une substance irritante dans les veines malades qui durcissent et se bouchent. Ne laissant plus passer le sang, elles se détruisent progressivement. Prix : entre 50 € et 100 € la séance (nombre de séances selon les veines à traiter). Couvert en partie par la Sécurité sociale (sauf pour raison esthétique). Où se faire traiter ? En cabinet. Est-ce douloureux ? "Non", selon le Dr Mougeolle, angiologue. Quelles sont les suites ? Des bleus pendant quelques jours.

Stripping : la technique de référence

Stripping : la technique de référenceLe stripping est la technique de référence car elle est ancienne et remboursée à 100 %. Cet acte chirurgical consiste à enlever la veine saphène souvent retirée en cas de grosses varices, tout en supprimant les petites. Sous anesthésie générale ou rachianesthésie, le médecin effectue 2 petites incisions à la cheville et au pli de l’aine. Prix : Prise en charge par la Cnam à 100%. Où se faire opérer ? 1 à 2 jours en hôpital. Arrêt maladie : 2 à 3 semaines. Est-ce douloureux ? Oui. Quelles sont les suites ? On peut remarcher le lendemain. Port de bas de contention obligatoire. Hématomes post-opératoires durant 2 à 3 semaines. Cicatrices (5 mm aux points d’incision).

Les procédés endovasculaires : Laser et Venefit®

Les procédés endovasculaires : Laser et Venefit®Cette méthode utilise soit la lumière (Laser), soit la radiofréquence (Venefit®) pour détruire la veine saphène (principale) souvent liée à de grosses varices. Introduite sous anesthésie locale, une sonde de petit calibre envoie de l’énergie pour brûler les parois veineuses. La varice se sclérose sans que les autres tissus soient endommagés. Cette méthode remplace la chirurgie. Prix : Sonde : de 600 à 1200 € pour une jambe, pour le Laser , Non remboursé - Venefit® : 200 € couvert en partie par la Cnam. Est-ce douloureux : Moins que le stripping, mais l’intervention au laser fait souvent mal au 4e et 5e jour post opératoire. Quelles sont les suites ? Reprise de la marche immédiate. Port de bas de contention.

Phlébectomie ambulatoire : contre les varices de 1 à 3 mm

Phlébectomie ambulatoire : contre les varices de 1 à 3 mmIl s’agit d’une petite chirurgie, très bien tolérée et réalisée sous anesthésie locale. L’intervention consiste à extirper les petites varices visibles (1 à 3 mm) à l’aide d’un minuscule crochet, par de toutes petites incisions d’1 mm. La veine malade est extraite segment par segment. Prix : A partir de 160 € pour une veine courte, pris en charge partiellement par la Cnam. Où se faire traiter ? En cabinet ou hôpital (ambulatoire) Est-ce douloureux ? "Non", selon le Dr Christian Mougeolle, angiologue. Quelles sont les suites ? Aucun point de suture, aucune cicatrice mais des bandages élastiques 2 à 3 semaines et des bleus 1 à 2 semaines. Reprise de la marche immédiate.

L’Asval : elle permet de préserver la saphène

L’Asval : elle permet de préserver la saphèneLa technique est proche de la phlébectomie de Müller. Elle part du principe que les varices se propagent du bas vers le haut et non l’inverse. L’angiologue retire, sous anesthésie locale, grâce à des micro-incisions, les veines malades collatérales qui dépendent de la veine saphène en conservant cette dernière. Prix : 200 € minimum (selon le nombre de veines et leur longueur), pris en charge partiellement par la Cnam. Où se faire traiter ? En clinique (ambulatoire). Est-ce douloureux ? "Non", selon le Dr Christian Mougeolle, angiologue. Quelles sont les suites ? Hématomes environ 1 à 2 semaines. Aucun point de suture ni cicatrice. Reprise de la marche immédiate. Port de bas de contention.

Conseils préventifs

Conseils préventifs- Evitez les sources de chaleur : bains et douche trop chaudes, saunas, exposition au soleil, chauffage près des jambes... - Surélevez les jambes le plus possible, évitez de les croiser. - N’abusez pas des talons trop hauts ou trop plats et des vêtements serrés (jean, chaussettes, bottes…). - Conservez un poids idéal. - Réduisez votre consommation de thé, café, alcool, notamment le vin blanc - Faites de l’exercice : marche, vélo, natation, gymnastique douce, jogging. - Faites vous suivre régulièrement par votre angiologue ou phlébologue.

Les bas de contention évitent-ils les varices ?

Les bas de contention évitent-ils les varices ?Par un effet de pression autour de la jambe, ils favorisent le retour du sang dans les veines profondes des membres inférieurs et diminuent les symptômes, les douleurs, et l’effet jambes gonflées. Ils permettent de diminuer fortement la survenue de varicosités et de varices quand l’insuffisance veineuse est avérée. Ils sont très efficaces et indiqués en cas d’insuffisance veineuse débutante à sévère. On trouve des collants, bas et chaussettes de pression 1 à 3 selon votre cas. Prix : entre 30 (chaussettes) et 65 € (collants) remboursés à 60% par la Cnam.

Veinotoniques : contre les jambes lourdes

Veinotoniques : contre les jambes lourdesA base de plantes, ils favorisent le retour veineux en augmentant la tonicité de la paroi veineuse et la contraction des veines. Ils ne sont utiles que si vous souffrez de jambes lourdes ou en cas d’œdème, mais ne présentent pas d’intérêt pour les varices et varicosités. Prix : 16 € la boîte de 180 comprimés (Abbé Soury), 9 € la boîte de 40 comprimés (Antistax®), 3,60 € la boîte (Daflon®) non remboursés. Quand les prendre ? Essentiellement au printemps et quand il fait chaud. Contre-indications : Aucune.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Vidéo : Les varices

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.