Les traitements contre la toux chronique du fumeur

Publié le 17 Août 2018 par La Rédaction Médisite
Gare à la toux chronique du fumeur, banalisée à tort, car elle peut s’aggraver en BPCO, en cancer du poumon ou en asthme. Pour enrayer une toux, l’homéopathie est une solution qui peut être envisagée mais elle ne dispense pas de consulter son médecin.
Publicité

6751749-inline-500x333.jpg© Istock

Toux chronique du fumeur : vos bronches sont irritées

Une maladie pulmonaire peut avoir pour symptôme la fameuse toux chronique du fumeur qui s’accompagne de crachats tous les matins au minimum trois mois dans l’année et depuis au moins 2 ans consécutifs, puis qui s’aggrave pour ne plus cesser de la journée. Elle est due à l’irritation des bronches par les substances toxiques de la fumée de cigarette, du cigare ou de la pipe. Cette toux productive peut s’avérer handicapante. La toux chronique du fumeur révèle un problème pulmonaire qu’il est urgent d’identifier. C’est souvent le cas de la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou BPCO. Elle doit être dépistée suffisamment tôt pour limiter les risques de graves complications.

Publicité
Publicité

Calmer la toux avec l’homéopathie

L’homéopathie peut aider à enrayer la toux et par voie de conséquence à retrouver un meilleur souffle. Contre la toux avec expectorations, Kalium bichromicum donne de bons résultats. Si la toux productive s’accompagne de fièvre et/ou d’une sensation d’oppression thoracique, on conseille Mercurius solubilis. Si l’on souhaite prendre un traitement homéopathique contre la toux sèche, mieux vaut privilégier Coccus cacti. Dans tous les cas, il est indispensable de consulter son médecin. Identifier l’origine de la toux permet de ne pas passer à côté d’une maladie grave. En parallèle, l’arrêt du tabac s’impose sans délai.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X