Grossesse extra-utérine : le diagnostic

Publié le 01 Juillet 2018 à 18h01 par La Rédaction Médisite
Une grossesse extra-utérine se définit par une nidation de l’œuf en dehors de la cavité utérine. Si cette complication reste rare, elle requiert une prise en charge médicale rapide pour limiter d’importantes conséquences. Quels sont les signes d’une grossesse extra-utérine ?

6748749-inline-500x333.jpg© Istock

Comment reconnaître une grossesse extra-utérine?

Ce sont généralement les douleurs pelviennes et/ou abdominales qui constituent le signe le plus probant de la grossesse extra-utérine. Le fait que l’œuf se niche dans une région corporelle inadaptée va inévitablement générer des maux de ventre plus ou moins intenses.Ces derniers pourront être accompagnés de troubles intestinaux de type diarrhée, nausée et/ou vomissements. Il est fréquent aussi que la femme enceinte constate des saignements vaginaux.

Comment est diagnostiquée une grossesse extra-utérine?

En règle générale, c’est lors de la première échographie de grossesse que le gynécologue va constater l’absence de l’œuf dans la cavité utérine. La grossesse ayant été confirmée par un test sanguin ou urinaire, le praticien va nécessairement poursuivre son exploration afin de détecter l’emplacement de l’œuf fécondé. Dans la majorité des cas, la nidation s’opère dans l’une des trompes de Fallope, voire au niveau de l’ovaire. Il est alors indispensable de procéder à son extraction, car la poursuite de sa croissance pourrait endommager irréversiblement les structures aux dépens desquelles il se développe. Lorsque c’est envisageable, la voie médicamenteuse est privilégiée pour mettre un terme à la grossesse.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X