De nombreuses personnes n’arrivent pas à s’endormir sans couverture, et ce, quelle que soit la température de la pièce. Si c’est votre cas, sachez que cette habitude a de solides explications scientifiques ! En effet, selon les chercheurs, psychologues et spécialistes du sommeil qui se sont penchés sur la question, la couverture la nuit ne jouerait pas uniquement un rôle de régulation thermique.

Même en canicule, 65 % des Français sont incapables de dormir sans drap

Selon un sondage réalisé par Opinionway pour Climsom en juillet 2019, 65 % des Français sont incapables de se séparer de leur couverture pour dormir. Paradoxalement, ils sont tout aussi nombreux (66 %) à dire que les draps, la couverture et le matelas sont en grande partie responsables de l’inconfort lié à l’accumulation de chaleur.

Plusieurs élements sont mis en avant par les scientifiques pour expliquer ce phénomène. Le premier tire son origine dans le fait qu’au moment de l’endormissement, notre température corporelle baisse de quelques dixièmes de degrés. Cela peut donner une sensation de fraîcheur dans la première phase de sommeil, ce que certaines personnes ne supportent pas et comblent par réflexe en se recouvrant.

Mais cette habitude cacherait également un besoin de réconfort au moment de s’endormir...

La peau : une fonction biologique… et psychologique

“Notre peau a une fonction majeure dans notre vie psychique”, avance la psychologue Marie-Laure Aubignat, en s’appuyant sur les théories psychanalytiques décrites par Didier Anzieu à travers le “Moi-peau”. En ayant besoin de recouvrir le corps d’une couverture la nuit, quelle que soit la température ambiante, la personne cherche à protéger “son moi, son individuation”, comme le ferait une mère avec son nouveau-né. Par ce geste de recouvrement, “c’est en quelque sorte toute l’histoire infantile que l’on essaie de continuer à protéger”, analyse la psychologue.

En effet, aux premiers jours de sa vie, le nouveau-né est emmailloté dans une couverture pour qu’il se sente bien au chaud et en sécurité, afin de s'assoupir plus rapidement. Pour de nombreux spécialistes du sommeil, la couette apporterait toujours, une fois adulte, ce sentiment de réconfort et d’apaisement qui favoriserait la qualité du sommeil.

La couette, une arme contre les troubles du sommeil ?

“Les couvertures peuvent être utiles en cas d'anxiété ou d'insomnie", commente la Docteure Cristina Cusin, professeure en psychiatrie à la Harvard Medical School. La spécialiste s’est intéressée à la tendance des couvertures lestées, qui sont d’ailleurs utilisées depuis longtemps dans la prise en charge de certaines pathologies (troubles autistiques, TDAH, etc). D’après les résultats de son étude publiée dans la revue de la Harvard Medical School, ces couvertures pourraient même être une alternative efficace aux médicaments en cas de troubles du sommeil comme l’insomnie et l’anxiété nocturne. ”La couverture simule en fait un câlin réconfortant, ce qui contribue en théorie à calmer et à stabiliser le système nerveux.", explique-t-elle.

Selon le Dr Mats Alder, auteur d'une étude publiée en 2020 sur les couvertures lestées, l’effet bénéfique des couvertures lestées pour les insomniaques est assez simple. "L'explication de cet effet calmant pour les insomniaques serait que la pression exercée par la couverture lestée sur différents points du corps, stimule la sensation du toucher et le ressenti des muscles et des articulations. C’est un procédé similaire à celui de l'acupression et du massage", explique le psychiatre consultant au département de neurosciences cliniques du Karolinska.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.health.harvard.edu/mind-and-mood/anxiety-and-stress-weighing-heavily-at-night-a-new-blanket-might-help 

Merci à Marie-Laure Aubignat, psychologue

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.