C’est l’heure du grand chassé-croisé entre vacanciers juilletistes et aoûtiens. Si les bouchons s’accumulent sur les routes des vacances, l’association de prévention routière assure que la fatigue ou la somnolence sont responsables de 23%, soit près d’un quart, des accidents mortels sur autoroute entre 2015 et 2019. Cela fait de l’endormissement la première cause de mortalité sur ce réseau. Afin d'éviter tout accident, il existe pourtant une astuce simple pour ne pas s’endormir au volant.

Somnolence : écouter de la musique ou une émission a “un effet bénéfique sur la vigilance”

En effet, en cette période de départs en vacances, Assurance Prévention, l'association de France Assureurs, a dévoilé le 5 juillet les résultats du 4e volet de son étude 2022 "Favoriser la vigilance au volant" dans laquelle elle analyse l'impact des sons dans l'habitacle (radio, musique, podcast) sur la vigilance au volant. Résultat, l’étude démontre qu’écouter de la musique ou une émission a “un effet bénéfique sur la vigilance au volant”.

En effet, les personnes ayant voyagé avec le bruit normal de l’habitacle et de la circulation étaient “plus sujets à la somnolence”. En cause notamment, “les vibrations naturelles de la voiture qui favorisent l’endormissement” sur la route des vacances.

L’étude scientifique, menée sous le contrôle du professeur Michel Lejoyeux, psychiatre et addictologue à l’Université Paris Cité, a souhaité mesurer l'impact de différents types de stimulations auditives sur l’apparition de la somnolence chez des personnes en situation réelle de conduite sur autoroute, à l’aide d’un simulateur homologué. En pratique, 97 participants à l’étude, casque audio sur les oreilles, ont effectué une session de conduite d’une durée de 90 minutes. Ils ont été répartis en 5 groupes, exposés chacun à un type différent de stimulations auditives :

  • aucun son
  • une musique imposée
  • une musique imposée avec publicité
  • une musique choisie
  • un podcast ou une émission choisis

Le test consistait à réaliser une session de prise en main du simulateur de conduite, avant de faire 15 minutes de pause. Les participants sont ensuite partis pour un trajet de 90 minutes sur autoroute dans des conditions de circulation monotones, favorisant la survenue de phénomènes de somnolence au volant.

Choisir son programme d’écoute retarde la somnolence

Les tests ont démontré qu’une musique imposée (avec ou sans publicité) tendrait à diminuer la survenue de la somnolence. Les tests menés par Assurance Prévention ont en effet révélé que “le fait de choisir son programme d’écoute (radio, musique, podcast…) avait un effet retardateur sur l’apparition d’un phénomène de somnolence extrême”. La somnolence est significativement réduite chez les automobilistes qui ont choisi eux-mêmes la musique, le podcast ou l’émission qu’ils écoutent sur la route des vacances. Leur niveau d’intérêt et de vigilance est accru par rapport aux autres volontaires ayant participé à l’étude.

L’étude rappelle tout de même que si choisir ce qu’on écoute en voiture retarde l’apparition de la somnolence extrême, cela ne remplace bien évidemment pas la pause sur la route des vacances. En effet, une pause de 15 à 20 minutes toutes les deux heures ou dès les premiers signes de fatigue reste indispensable. Assurance Prévention recommande notamment de marcher et de faire quelques étirements ou d’accompagner ses enfants sur des aires de jeux pour se détendre. Les aliments que vous consommez avant de prendre la route ont aussi un grand impact pour éviter la somnolence.

Sources

Résultats de l'étude "Radio, musique, podcast : quel impact sur la vigilance au volant ?", Assurance Prévention, 5 juillet 2022. 

https://www.assurance-prevention.fr/nos-etudes/radio-musique-podcast-impact-vigilance-au-volant

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.