Ce désagrément a dû vous arriver plus d'une fois : vous êtes assis à la terrasse d’un café en période des fêtes de fin d’année et vous n'avez de cesse de vouloir aller aux toilettes.

A priori, il est, en effet, fréquent d'avoir plus souvent envie d'uriner en hiver. C'est un processus naturel, nous explique le Dr Philippe Sèbe, chef du service de chirurgie urologique du groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon. "La vessie est relativement sensible au froid et à l'humidité. C'est à cause des chutes brutales des températures que vous avez fréquemment besoin d'aller au petit coin".

"D'ailleurs, certains patients africains le ressentent particulièrement. Ils ont plus envie d'uriner lorsqu'ils rentrent en France", partage le praticien.

La chute radicale des températures perturbe le système urinaire

C'est la connexion de la vessie avec le système nerveux central qui nous permet de gérer nos envies d'uriner. Notre appareil urinaire est en fait contrôlé par l'ensemble du système nerveux, qui comprend le cerveau, la moelle épinière et les nerfs périphériques. "C'est la maturité centrale qui fait que le cerveau prend le contrôle de la moelle épinière, décrit le Dr Sèbe. Grâce à cela, c'est uniquement lorsque vous serez aux toilettes que vous urinerez".

"Cela explique aussi pourquoi les jeunes enfants ne parviennent pas à se retenir d'uriner", ajoute l'urologue. Leur système nerveux n'a pas encore la maturité nécessaire pour prendre le dessus sur la moelle épinière.

"Or, tout ce processus sera perturbé lorsque il y a des chutes de température, donc en hiver, poursuit le spécialiste. C'est le changement radical de température et l'humidité qui provoquent cette perturbation. Le système nerveux aura plus de mal à prendre le contrôle sur la moelle épinière. Je fais pour cela régulièrement des prescriptions saisonnales, pour permettre à mes patients d'espacer les envies pressantes l'hiver".

Qu'est-ce que le syndrome de la diurèse d'immersion ?

Des experts, interviewés par la presse anglaise l'année dernière, évoquaient aussi le syndrome de la "diurèse d'immersion" pour justifier les envies pressantes en hiver. Il s'agirait d'un rétrécissement des vaisseaux sanguins situés dans les extrémités (les doigts, les orteils, les oreilles et le nez), qui survient lorsqu'il fait froid. Il y a donc moins de place pour le sang qui circule habituellement, ce qui entraine une augmentation de la tension artérielle.

Pour faire face à cette élévation de la tension tout en se maintenant au chaud, le corps presse la petite quantité d'eau contenue dans le sang pour rééquilibrer cette pression. Il y a alors une hormone anti-diurétique qui diminue, indiquant aux reins d'extraire cette eau du sang et de la stocker dans la vessie, ce qui nous fait sentir le besoin urgent d'uriner.

Comment réduire les envies pressantes ?

Vous ne pouvez pas aller dans un quelque part sans repérer en premier les toilettes ? Vous êtes réveillé la nuit par vos envies pressantes ? Avoir trop souvent envie d'uriner peut-être handicapant au quotidien. Heureusement, ce n'est pas une fatalité. Sachez qu'il existe des solutions pour réduire la fréquence de mictions.

Pas d’aliments diurétiques après 20h

Les aliments diurétiques (riche en eau) favorisent les sécrétions urinaires, l'élimination des toxines et sont notamment réputés pour améliorer les problèmes de rétention d'eau et d'hypertension artérielle. Néanmoins, ils provoquent aussi les envies pressantes. Consommés après 20h, ils risquent de vous obliger à vous lever plusieurs fois la nuit pour aller aux petits coins.

En effet, le problème se pose généralement la nuit. L'envie d'uriner nous réveille et il est impossible de se rendormir avant d'avoir soulagé sa vessie.

Pas de café avant de sortir

Si vous êtes souvent confronté à la peur de ne pas pouvoir aller aux toilettes quand bon vous semble, la première étape consiste à éviter certaines boissons comme le café. Les boissons excitantes ont tendance à irriter la vessie et favoriser l'hyperactivité.

Méditer avant de dormir

En effet, le stress peut être vecteur d’une hyperactivité vésicale, et vous conduire à devoir vous lever la nuit pour uriner. En vous relaxant et en relâchant les tensions, vous pourrez vous débarrasser des envies pressantes.

Ne pas se retenir d’aller aux toilettes

On devrait se rendre aux toilettes toutes les trois heures. Mais cela peut varier en fonction des chacun. Certaines personnes souffrent de pollakiurie : elles ont envie d'uriner 6 ou 7 fois la journée. La nuit, elles se lèvent plus de deux fois. Pour vérifier si vous êtes concerné, votre médecin vous faire passer des examens et envisager un traitement.

Pour passer une meilleure nuit, pensez à aller uriner avant de vous coucher.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Merci au Dr Sèbe, Chef du service de chirurgie urologique du groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon

Why you need to wee more often in cold weather, Daily Mirror, 14 novembre 2018.