Attention à la lumière bleue de vos écrans. Smartphones, ordinateurs, télévision… S’y exposer de manière prolongée accélère le vieillissement de nos cellules. Si on savait déjà que l'utilisation excessive des écrans était associée à l'obésité et à des problèmes psychologiques, une récente étude vient de révéler que l’exposition à la lumière bleue pouvait également provoquer un vieillissement accéléré de nos cellules.

D’après les travaux des chercheurs de l’université d’État de l’Oregon, aux États-Unis, publiés dans la revue scientifique Frontiers in Aging ce mercredi 31 août, éviter l’exposition à la lumière bleue pourrait donc être une bonne habitude anti-âge.

Lumière bleue : des effets néfastes sur les cellules de la peau et des neurones

"L'exposition excessive à la lumière bleue émise par les appareils de tous les jours, comme les téléviseurs, les ordinateurs portables et les téléphones, peut avoir des effets néfastes sur un large éventail de cellules de notre corps, des cellules de la peau et des graisses aux neurones sensoriels", a déclaré le Dr Jadwiga Giebultowicz, professeure au département de biologie intégrative de l'Oregon State University et auteure principale de cette étude. "Nous sommes les premiers à montrer que les niveaux de métabolites spécifiques - des substances chimiques essentielles au bon fonctionnement des cellules - sont modifiés chez les drosophiles exposées à la lumière bleue", précise-t-il.

Pour parvenir à la conclusion que l’exposition à la lumière bleue augmentait de manière prématurée le vieillissement des cellules, les chercheurs américains ont exposé un premier groupe de mouches “Drosophila melanogaster” à une lumière bleue continue pendant 10 à 14 jours et ont dans le même temps placé un second groupe dans l’obscurité totale à titre de comparaison. "Pour comprendre pourquoi la lumière bleue à haute énergie est responsable de l'accélération du vieillissement chez les mouches à fruits, nous avons comparé les niveaux de métabolites chez les mouches exposées à la lumière bleue pendant deux semaines à celles maintenues dans l'obscurité complète", explique en effet le Dr Jadwiga Giebultowicz.

Lumière bleue : les cellules fonctionnent à un niveau sous-optimal

Résultat, l'exposition à la lumière bleue a provoqué des différences significatives dans les niveaux de métabolites mesurés par les chercheurs dans les cellules de la tête des mouches. Ils ont notamment constaté que les niveaux du métabolite succinate avaient augmenté, mais que les niveaux de glutamate étaient abaissés. "Le succinate est essentiel pour produire le carburant nécessaire au fonctionnement et à la croissance de chaque cellule.

"Des niveaux élevés de succinate après une exposition à la lumière bleue peuvent être comparés à de l'essence dans la pompe mais pas dans la voiture", a déclaré l’auteure principale de l’étude. "Une autre découverte troublante a été que les molécules responsables de la communication entre les neurones, comme le glutamate, sont au niveau le plus ba s après une exposition à la lumière bleue".

Lumière bleue : éviter une exposition excessive, une bonne stratégie anti-âge

Selon l’étude, les changements enregistrés par les chercheurs suggèrent que “les cellules fonctionnent à un niveau sous-optimal, ce qui pourrait provoquer leur mort prématurée et, en outre, expliquer leurs précédentes conclusions selon lesquelles la lumière bleue accélère le vieillissement”. Les mouches à fruits exposées à la lumière bleue ont une longévité plus faible que celles qui sont gardées dans l’obscurité.

"Notre étude suggère que le fait d'éviter une exposition excessive à la lumière bleue pourrait être une bonne stratégie anti-âge", assure le Dr Giebultowicz. Elle précise toutefois que son équipe de chercheurs a “utilisé une lumière bleue assez forte sur les mouches” et que pour “les êtres humains qui sont exposés à une lumière moins intense, les dommages cellulaires peuvent donc être moins importants”.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Chronic blue light leads to accelerated aging in Drosophila by impairing energy metabolism and neurotransmitter levels, Frontiers in Aging, 31 août 2022.

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fragi.2022.983373/full

Excessive blue light from our gadgets may accelerate the aging process, 31 août 2022.

https://medicalxpress.com/news/2022-08-excessive-blue-gadgets-aging.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.