Dans quelles conditions dormez-vous la nuit ? Lumière diffuse ou noir complet ? Il semblerait que la deuxième réponse soit la meilleure, selon une nouvelle recherche de Northwestern Medicine. Les résultats, publiés le 22 juin dernier dans la revue Sleep, indiquent que les séniors qui dorment avec une source de lumière la nuit seraient plus à risque de souffrir d’obésité, de diabète et d’hypertension artérielle.

Trop de personnes sont exposées à la lumière pendant leur sommeil

Les personnes âgées sont déjà plus à risque de diabète et de maladies cardiovasculaires, nous voulions donc voir s’il y avait une différence dans les fréquences de ces maladies liées à l’exposition à la lumière la nuit”, a justifié l’auteur de l’étude, le Dr Minjee Kim, professeur adjoint de neurologie à la Northwestern University Feinberg School of Medicine et médecin de Northwestern Medicine. En effet, le spécialiste explique : “Que ce soit à partir de son smartphone, en laissant un téléviseur allumé la nuit ou en raison de la pollution lumineuse dans une grande ville, nous vivons parmi un nombre abondant de sources de lumière artificielles disponibles 24 heures sur 24.

Les scientifiques ont mené leur étude sur un échantillon de 552 femmes et hommes âgés de 63 à 84 ans. Ils ont tous été suivis pendant sept jours. Leur exposition à la lumière a été mesurée à l’aide d’un appareil porté au poignet la nuit dans leur environnement quotidien.

Les chercheurs ont été surpris de constater que moins de la moitié des participants avaient systématiquement une période de cinq heures d’obscurité totale par jour. Tous les autres ont été exposés à la lumière, même au milieu de leur sommeil la nuit. Sur ces résultats, ils ont constaté que la prévalence de toute exposition à la lumière la nuit était liée à une obésité plus élevée, à une pression artérielle élevée ainsi qu’au diabète chez ces volontaires.

Néanmoins, comme il s’agissait d’une étude transversale, les chercheurs ne peuvent pas déterminer si ce sont l’obésité, le diabète et l’hypertension qui amènent les gens à dormir avec une lumière allumée, ou si, à l’inverse, c’est cette lumière qui a contribué au développement de ces conditions. En effet, les personnes atteintes de ces pathologies sont plus susceptibles de se lever au milieu de la nuit (avec la lumière allumée) ou peuvent vouloir garder une lumière allumée pour prévenir le risque de chute.

Comment réduire l’exposition à la lumière en dormant ?

Il est important que les gens évitent ou minimisent la quantité d’exposition à la lumière pendant le sommeil”, a avancé le co-auteur principal, le Dr Phyllis Zee, chef de la médecine du sommeil à Feinberg et médecin de Northwestern Medicine.

Le médecin donne des conseils pour tenter de diminuer cette exposition, notamment en :

  • n’allumant pas les lumières : “Si vous avez besoin d’avoir une lumière allumée (ce que les personnes âgées peuvent vouloir pour la sécurité), faites-en une lumière tamisée plus proche du sol”
  • faisant attention à la couleur de la lumière si elle est nécessaire : “Une lumière ambre ou rouge/orange est moins stimulante pour le cerveau. N'utilisez pas de lumière blanche ou bleue et éloignez-la de la personne endormie”
  • mettant en place des astuces si vous ne pouvez pas contrôler la lumière extérieure : “Les stores occultants ou les masques pour les yeux sont bons”, conseille-t-il en ajoutant qu’il vaut mieux “déplacer votre lit pour que la lumière extérieure ne brille pas sur votre visage”.

Sources

Light at night in older age is associated with obesity, diabetes, and hypertension, 22 June 2022, Sleep

Light during sleep for older adults is linked to obesity, diabetes, high blood pressure, Medicalxpress

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.