Environ 8% de la population française mange sans gluten selon le Baromètre de Because Gus, média spécialisé dans le sans gluten et réalisé avec le soutien du Secteur Diététique. Ce site créé par Cécile Gleize répond à des besoins spécifiques pour toutes les personnes souffrant de la maladie coeliaque (intolérance au gluten), d’hypersensibilité au gluten, les allergiques au gluten ou encore leurs proches. Sa fondatrice se confie sur comment conjuguer son hypersensibilité au gluten et sa vie de couple.

Hypersensibilité au gluten et tolérance du partenaire

“La tolérance du partenaire face à l’hypersensibilité au gluten est très importante. Se sentir soutenu c’est essentiel, notamment quand on doit faire face aux préjugés et aux critiques. Il me comprend et ne me juge pas, c’est la clé ! D’ailleurs, mon conjoint fait parfois plus attention que moi à ce que je peux manger, il est très attentif.”

Sans gluten : expliquer pour sensibiliser

J’ai appris à bien connaître ma maladie et à l’expliquer. C’est aussi pour cette raison que j’ai souhaité créer un média spécialisé car on se pose beaucoup de questions sur l’intolérance au gluten ainsi que l’hypersensibilité au gluten et je voulais regrouper toutes les données disponibles sur ces sujets. Expliquer, cela permet de sensibiliser le grand public. C’est ce que j’ai fait autour de moi, même si parfois cela peut être compliqué d’expliquer à quelqu’un qui a des préjugés sur le sans gluten. Personnellement, j’ai de la chance, même ma belle-famille fait tout pour que je ne me sente pas à l’écart. Chez eux, le couscous est une institution et ma belle-mère a cherché une semoule sans gluten pour que je mange comme eux !”

Des repas quotidiens gluten free

Autour de moi, les gens font ce qu’ils veulent. Certains mangent des produits contenant du gluten, d’autres non. Dans ma vie quotidienne, mon conjoint mange la même chose que moi. Par exemple, pour les pâtes, nous ne faisons pas deux casseroles séparées. En revanche, il mange ses toasts et ses muffins. Il reste libre de manger ce qu’il désire. La tolérance doit venir des deux côtés. Au restaurant, c’est à moi de faire attention aux plats que je vais commander. Il m’arrive encore de ne pas oser demander si tel ou tel plat contient du gluten… Alors, mon compagnon pose la question à ma place. Nous formons une belle équipe !

Sources

https://because-gus.com/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.