Line Renaud s'est livré pour la première froid sur le traumatique avortement qu'elle a subi alors qu'elle n'avait que 18 ans. Malgré une histoire d'amour avec Loulou Gasté qui aura au final duré cinquante ans, le compositeur de chansons à succès "ne voulait pas d'enfant", comme le confie Line Renaud au Monde.

"Je me suis un jour retrouvée enceinte et ce fut la panique pour tous les deux. Il n'était pas question que je me retrouve dans la situation de ma grand-mère", se souvient la chanteuse de Ma cabane au Canada. Pour rappel, sa grand-mère "avait subi la honte d’être fille-mère à 17 ans, et avait dû attendre le retour de service militaire du père, en 1906, pour enfin se marier et effacer 'la faute'". Loulou Gasté a donc "organisé un avortement dont je garde un souvenir effroyable", confie Line Renaud.

"41°C de fièvre" et "un début de septicémie"

À l'époque, l'avortement n'est pas encore légalisé en France et la jeune chanteuse se retrouve dans "une adresse glauque, un appartement sombre" d'une "tricoteuse". Un épisode douloureux qui a entraîné "des complications". L'artiste se retrouve avec "41°C de fièvre" et "un début de septicémie" et frôle la mort. Pour parvenir à la sauver, "un gynéco a été appelé de toute urgence" et "a pratiqué un curetage à vif sur la table de la salle à manger". Un véritable traumatisme que Line Renaud a subi "comme tant de femmes de cette époque". C'est suite à ce terrible avortement qu'elle décide qu'elle n'aura jamais d'enfant. "Une voix résolue a résonné en moi : 'Loulou, je ne te donnerai jamais d’enfant'", confie Line Renaud au Monde.

Cet "épisode douloureux" fait toutefois réaliser à Loulou Gasté à quel point il aime Line Renaud. "Je priais, je priais pour que tu ne meures pas", lui aurait-il dit en larmes. "En 1950, il m’a organisé un mariage surprise à la mairie du 17e", se souvient-elle. "Plus tard, j’aurais voulu adopter un bébé. Loulou a toujours refusé", confiait la vice-présidente de Sidaction à Elle. "J’étais un peu son enfant. Je me suis consolée quand s’est noué un lien magnifique avec Claude Chirac", se console-t-elle. Si elle n'a pas eu d'enfants biologiques, elle a eu deux filles d'adoption dont elle est très proche. "J’ai deux filles de cœur qui sont mes merveilles. Mumu (Muriel Robin) et Claude (Chirac) ne me lâcheront pas la main", conclut Line Renaud, apaisée.

Sources

Line Renaud : « J’ai passé ma vie à dire “Pourquoi pas ?” », Le Monde, 22 mars 2021. 

Line Renaud : « Ne pas être mère est mon seul regret », Elle. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.