L’américain Charles Osborne a eu le hoquet pendant 68 ans

Publié le 02 Avril 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
De 1922 à 1990, un éleveur américain a eu le hoquet de manière ininterrompue, sans jamais trouver de remède pour le faire disparaître. 
Publicité
L’américain Charles Osborne a eu le hoquet pendant 68 ansIstock

Charles Osborne, éleveur de porcs dans l’Iowa, détient à ce jour le record du monde du hoquet le plus long. Si ce réflexe de contraction du diaphragme n’est pas grave, il peut vite être agaçant. Alors imaginez l’avoir pendant 68 ans, sans aucune interruption ! C’est ce qui est arrivé à cet américain, qui a hoqueté de 1922 à 1990.

Cette incroyable crise de hoquet est apparue alors qu’il travaillait dans sa ferme... Et elle fut particulièrement sévère puisque l’homme hoquetait environ 40 fois par minute - contre une moyenne de 6 contractions pour la plupart des gens. “J’étais en train de pendre un porc de 250 kg pour le dépecer”, raconte-t-il dans une interview. “Je l’ai soulevé et je suis tombé par terre. Sur le moment, je n’ai rien senti, mais le médecin m’a dit plus tard qu’un vaisseau sanguin de la taille d’une épingle s’était rompu dans mon cerveau".

Publicité

Remèdes médicaux, astuces naturelles : rien n’a fonctionné

Dès lors, Charles Osborne a essayé toutes les astuces connues pour faire passer son hoquet : se faire peur, boire à l’envers, appuyer sur des points d'acupression… Il recevait d’ailleurs de nombreuses lettres de sympathie, ponctuées de conseils et potentiels remèdes. Malheureusement pour lui, aucun d’entre eux n’a fonctionné. Il aurait également consulté de nombreux spécialistes - 96 au total - aux quatre coins du pays, sans grand succès. Ces consultations lui prenant bien trop de temps et d’argent, il a finalement fini par accepter l’idée de vivre avec son hoquet.

Publicité

En intégrant quelques techniques de respiration dans sa routine quotidienne, Charles Osborne est parvenu à réduire la fréquence des hoquets. Il était toutefois contraint de mixer tous ses repas, afin de ne pas s’étouffer. Si sa première femme l’aurait quitté car elle ne supportait plus ses spasmes incessants, Osborne s’est tout de même remarié et a eu huit enfants.

Un record du monde jamais égalé

Malgré les inconvénients que son hoquet chronique a pu faire peser sur son quotidien, il lui aura toutefois permis de figurer dans le Livre Guinness des Records, et d’être invité sur plusieurs plateaux télévisés. Les physiciens qui ont étudié son cas estiment qu’il aurait eu environ 24 000 hoquets par jour, soit plus de 595 millions dans toute sa vie. Son problème a fini par disparaître de lui-même en février 1990, sans que personne ne puisse expliquer pourquoi. Osborne est décédé un an plus tard, à l’âge de 97 ans.

Quand peut-on parler de hoquet “chronique” ?

Contractions spasmodiques involontaires du diaphragme, le hoquet entraîne une fermeture brutale de la glotte, produisant alors des sons brefs et répétés. Il est le fruit d’une irritation d’un ou plusieurs nerf(s) associés aux muscles respiratoires, et cesse généralement au bout de quelques minutes, voire de quelques heures. Lorsqu’il dure plusieurs jours, on parle alors de hoquet “persistant” et au-delà d’un mois, il devient “chronique”. Une affliction qui toucherait actuellement environ 1000 américains.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X