Sommaire

Les hémorroïdes sont des vaisseaux artériels et veineux présent à l'état normal, au niveau du canal anal. Il existe un réseau hémorroïdaire externe (hémorroïdes externes), situé sous la peau de l'orifice de l'anus et un réseau hémorroïdaire interne (hémorroïdes internes) situé plus profondément et plus haut sous la muqueuse du canal anal. Il joue un rôle dans la continence de l'anus.

Nous avons tous des hémorroïdes, mais lorsqu'on dit d'un patient "qu'il fait des hémorroïdes", on fait référence à la maladie hémorroïdaire, explique l'Assurance maladie. Elle implique des troubles et symptômes qui peuvent toucher ces vaisseaux lorsqu'ils sont gonflés et irrités. Ces symptômes sont en général passagers, mais vont entraîner une gêne dans la vie quotidienne.

On parle de crise hémorroïdaire lorsque les symptômes s’intensifient. Elle principe, elle ne dure que quelques jours. Or, elle va s’avérer très contraignante pour le patient. Quels sont les principaux symptômes des hémorroïdes ? Y-a-t-il un moyen de nous soulager ? Nous avons concerté Thomas Kassab, pharmacien officinal.

Hémorroïdes : les douleurs au niveau de l’anus doivent alerter

En principe, la crise hémorroïdaire est douloureuse. Cette poussée congestive s'accompagne de sensations de chaleur, de gonflement et de pesanteur au niveau de l'anus. "Ces douleurs sont aggravées par la défécation ou l'exercice physique et soulagées par la position allongée. Elles durent de 2 à 4 jours", décrit l’Assurance Maladie.

"En effet, les douleurs au niveau anale qui s’accentue quand on va à la selle et quand on s’assoit doivent mettre la puce à l’oreille", nous confirme Thomas Kassab.

Si votre douleur s’accompagne d’une tuméfaction bleutée siégeant à l’entrée de l’anus, cela peut refléter une thrombose des hémorroïdes externes. Ce phénomène est dû à la présence d’un caillot sanguin à l’intérieur de l’hémorroïde. Cette tuméfaction est souvent entourée d’une zone très inflammatoire (rouge et douloureuse).

Hémorroïdes : 5 signes à observer aux toilettes

Les victimes d’hémorroïdes vont également être sujets à certains désagréments lorsqu’ils iront à la selle. On parle de rectorragies. Il s’agit de saignements par l’anus. Les hémorroïdes peuvent saigner après le passage aux toilettes.

Les hémorroïdes impliquent souvent des démangeaisons et des saignements

"Si vous observez des démangeaisons et des petits saignements lorsque vous vous essuyez, cela peut révéler des hémorroïdes", nous partage Thomas Kassab. Les saignements peuvent prendre la forme de quelques traces rouges sur le papier toilette, de gouttelettes ou encore d’éclaboussures sur la cuvette des WC. Si vous observez aussi des saignements sur vos sous-vêtements, cela devrait aussi vous alerter.

Prolapsus : il cause une tuméfaction après la selle

Vous présentez une tuméfaction au niveau de l’anus après la selle ou lors d’un effort (ou de façon permanente) ? Cela peut révéler un prolapsus, ce qui signifie que les hémorroïdes internes s’extériorisent par l’orifice de l’anus. "On parle de procidence des hémorroïdes", décrit l’Assurance Maladie.

Ce prolapsus sera responsable d'une gêne, de suintements, de brûlures et de démangeaisons anales (prurit anal).

Attention, c’autres maladies de l’anus ou de l’intestin peuvent générer des symptômes semblables à ceux des hémorroïdes. Un avis médical est donc indispensable.

4 signes que vos hémorroïdes ont évolué

Heureusement, la plupart des crises hémorroïdaires disparaissent en quelques jours. Or, si vous en êtes victimes, il faut savoir que serez susceptibles d’en subir d’autres à l’avenir.

Si vos hémorroïdes persistent et évoluent sur plusieurs années, les symptômes peuvent devenir de plus en plus contraignants. On cite :

  • les douleurs quotidiennes et démangeaisons anales ;
  • les saignements répétés qui peuvent être propices à l’anémie ;
  • le prolapsus permanent ;
  • les troubles de la défécations (faux besoins).

Si les hémorroïdes n’impliquent pas complications graves pour votre santé, il est toutefois important de consulter votre médecin traitant au cas où vous observez des symptômes, et ce, avant qu’ils ne deviennent trop contraignants. Votre médecin pourra alors vous proposer un traitement adapté.

On souligne que toute personne est susceptible de présenter des hémorroïdes à un moment ou à un autre de sa vie. Les femmes peuvent être sujettes aux hémorroïdes après l'accouchement ou en période prémenstruelle. D’autres patients, hommes ou femmes, vont aussi être davantage touchés s’ils sont constipés, victimes de diarrhées, sédentaires ou en surpoids.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci à Thomas Kassab, pharmacien officinal 

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/hemorroides/definition-facteurs-favorisants-symptomes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.