Selon une étude intitulée “Augmentation récente de la prévalence de l'artère médiane humaine de l'avant-bras : un changement micro-évolutionnaire” (en anglais), publiée dans le Journal de l’Anatomie par des chercheurs des Universités Flinders et d’Adélaïde en Australie, une artère supplémentaire dans l’avant-bras est présente chez de nombreux adultes : “Depuis le XVIIIe siècle, les anatomistes ont étudié la prévalence de cette artère chez les adultes et nos études montrent qu’il y a une augmentation très nette” a ainsi précisé la docteure Teghan Lucas, l’une des auteures de l’étude.

Artère médiane : une artère présente in-utéro

Anatomiquement, dans notre avant-bras, le sang circule à l'intérieur de deux artères : l'artère radiale et l'artère ulnaire. En revanche, lors de notre conception, une autre artère entre en jeu : l’artère médiane. Cette dernière se forme dès les premières semaines de vie et permet d’acheminer le sang vers le bout du bras, afin d’alimenter les mains et les doigts alors en pleine croissance. Au bout de 8 semaines, elle régresse, puis disparaît au profit des deux artères définitives : radiale et ulnaire. Selon l’étude publiée dans le Journal of Anatomy, de plus en plus d'adultes conserveraient cette troisième artère dans l’avant-bras : “la prévalence était de 10 % pour les gens nés au milieu des années 1880, alors qu’elle est de 30 % pour ceux qui sont nés à la fin du XXe siècle, c’est une augmentation significative sur une courte période de temps” estime les auteurs de l’étude. Selon les scientifiques, cette augmentation “pourrait résulter de mutations de gènes impliqués dans le développement médian des artères ou de problèmes de santé chez les mères pendant la grossesse”.

Un risque majorée de syndrome du canal carpien

Si d’après les auteurs de l’étude, cette troisième artère permettrait d’améliorer l’apport sanguin général et être utilisée dans certains cas pour des chirurgies réparatrices ; la présence de cette artère médiane pourrait en revanche générer des syndromes du canal carpien plus fréquents. Le syndrome du canal carpien est dû à la compression du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien, au niveau du poignet. Selon le site de l’Assurance Maladie : “Chaque année, en France, un peu plus de 130000 personnes sont opérées pour syndrome du canal carpien. Ce syndrome est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes ainsi que dans 2 tranches d’âge : entre 40 et 50 ans, et entre 60 et 70 ans.” Or, selon les chercheurs de l’étude, “Avec 30 % de la population concernée actuellement, tout le monde devrait être équipé de cette artère supplémentaire d’ici à 2100.” La chercheuse Teghan Lucas a ainsi déclaré que : “Beaucoup de gens pensent que l’être humain a cessé d’évoluer mais notre étude montre que l’être humain continue d’évoluer encore aujourd’hui : c’est ce que nous appelons la micro-évolution des humains modernes.”

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Etude : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/joa.13224

https://www.ameli.fr/yvelines/assure/sante/themes/syndrome-canal-carpien/comprendre-syndrome-canal-carpien

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.