Sommaire

Curcuma, reine-des-prés et harpagophytum : des plantes anti arthrose

Misez sur l’action des plantes pour apaiser vos douleurs cervicales.

Quelles plantes ? Le bourgeon de cassis, la griffe du diable (ou Harpagophytum), la reine-des-prés et le saule blanc sont des anti-inflammatoires naturels qui permettent de soulager les douleurs inflammatoires de l’arthrose. À consommer en infusion.

Bon à savoir : Le curcuma est également à inscrire sur votre ordonnance naturelle anti arthrose : "prenez 3 cuillerées à café par jour de curcuma mélangé à de l’huile de colza ou d’olive et à du poivre, à incorporer dans vos salades, préparations, plats…", dévoile le docteur Mondoloni dans son livre Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose, la méthode antidouleur au naturel (éditions Solar 2016).

Du chaud ou du froid : jouer sur les températures

Pourquoi appliquer du chaud ? Pour apaiser les contractures musculaires liées à l’arthrose cervicale. "Quand on souffre d’arthrose ou d’ostéoporose, nos muscles se contractent souvent en réponse. Ils sont comme des témoins de nos souffrances", révèle le docteur Mondoloni dans son ouvrage*. "Avec l’application de chaleur, on ressent fréquemment un mieux-être. Cette méthode est très utilisée dans le traitement d’appoint des douleurs d’arthrose."

Pourquoi appliquer du froid ? Du froid sur les cervicales "peut être bénéfique pour soulager les crises d’arthrose et les maux aigus de dos quand l’articulation est chaude, gonflée et très douloureuse", décrit le médecin. "Le froid soulage davantage les douleurs à caractère inflammatoire, comme les poussées d’arthrose, l’inflammation d’un disque ou le tassement vertébral récent", précise-t-il.

L'ostéopathie pour dégripper les vertèbres

Pourquoi l'ostéopathie ? "En dehors des crises inflammatoires, l’ostéopathie permet de dégripper les vertèbres cervicales et de les remettre en position", conseille le docteur Mondoloni. Mais ce n’est pas tout : l’ostéopathe détend et relaxe les muscles contractés autour de l’arthrose. Or, agir sur les muscles du cou est primordial car "c’est souvent leur contracture qui fait plus mal que l’arthrose elle-même", nous apprend le médecin.

Attention toutefois aux manipulations cervicales : elles peuvent parfois être à l’origine de rares complications. "Pour manipuler votre cou, il est recommandé de recourir à un praticien expérimenté", écrit le spécialiste*.

À quelle fréquence ? Deux séances d’ostéopathie espacées d’une semaine suffisent à décontracter la zone cervicale.

Un massage avec des huiles essentielles antalgiques

Pourquoi ? Bien choisies et bien utilisées, les huiles essentielles ont "des vertus antalgiques, anti-inflammatoires et décontractantes", écrit le docteur Mondoloni dans son ouvrage*.

Lesquelles choisir ? Les huiles essentielles les plus efficaces contre l’arthrose et les douleurs musculaires sont celle de gaulthérie, de citronnelle, de romarin et de genévrier.

En pratique : Diluez une ou deux gouttes d’huile essentielle dans une huile végétale (huile de pépin de raisin, huile d’amande douce ou de noyau d’avocat par exemple) et appliquer le mélange sur les cervicales en massant ou déposez une goutte d'huile essentielle dans un bain chaud.

Viande, oeuf, charcuterie : réduire les aliments pro-inflammatoires

Pour lutter contre l’arthrose, soignez votre alimentation, car certains aliments vont favoriser les douleurs quand d’autres vont aider à les apaiser.

Comment faire ? "Limitez les aliments acides et pro-inflammatoires qui encrassent les articulations et favorisent les poussées inflammatoires", rappelle le docteur Mondoloni, médecin ostéopathe attaché des hôpitaux de Paris en rhumatologie.

En pratique : misez sur une alimentation riche en fruits et légumes, en céréales complètes et en légumineuses, mais pauvre en sucre raffiné et en produits animaux tels que les viandes grasses, les produits laitiers, la charcuterie et les œufs.

Quelle homéopathie contre l’arthrose cervicale ?

Si vous souhaitez avoir recours à l’homéopathie pour soulager vos douleurs d’arthrose cervicale, optez pour Rhus toxicodendron et Ruta Graveolens en dehors des crises.

En cas de poussée inflammatoire, tournez-vous vers l’Apis mellifica.

Gym, natation, yoga : choisir un sport approprié

Pourquoi ? Une activité physique régulière et adaptée améliore le bien-être articulaire.

Quel sport choisir ? "De la gymnastique douce, du pilates, du yoga - qui permet aussi de bien se déstresser – ou de la natation", propose le docteur Mondoloni.

Attention : "Pour la natation, si vous nagez la brasse, pratiquez la coulée pour garder le cou le plus droit possible", met en garde le médecin. "Evitez aussi le vélo de course qui occasionne une position penchée en avant déconseillée pour le cou et les sports qui génèrent des coups comme le rugby ou les sports d’autodéfense" ajoute-t-il enfin.

Apprendre à gérer son stress

Pourquoi ? "Il existe une grande composante psychologique dans les douleurs au cou", nous souffle le docteur Mondoloni. "Un stress, une impatience ou une frustration peuvent, au même titre que les chocs sur les cervicales, créer une arthrose au cou", ajoute le médecin.

Comment faire ? Essayez de gérer votre stress via la relaxation, la méditation, l’hypnose, le yoga, la sophrologie, une activité physique ou encore un travail personnel avec un psychologue.

Essayez les cures thermales

Pourquoi ? Eaux thermales soufrées, bains bouillonnants, vapeurs et boues thermales chaudes apaisent certaines douleurs d’arthrose. Des soins de kinésithérapie sont parfois associés pour améliorer l’efficacité de la cure. L’effet bénéfique des crénothérapies peut perdurer sur plusieurs mois.

Bon à savoir : Les cures thermales à visées rhumatologiques sont prises en charge par la sécurité sociale.

Une minerve rigide pendant les crises d’arthrose

Les minerves ou les colliers cervicaux disponibles sur prescription médicale peuvent aider à soulager la douleur liée à l’arthrose.

En pratique : Les minerves rigides sont préconisées lors des épisodes de crise d’arthrose, tandis que les colliers cervicaux en mousse sont plus utilisés pour soulager les souffrances modérées du cou telles que les poussées d’arthrose.

Mais attention : leur utilisation doit être "la plus brève possible", avertit le docteur Mondoloni. "Il faut se séparer progressivement de la minerve ou du collier cervical dès que l’on se sent mieux, sous peine de dépendance et d’allongement du temps de guérison", prévient-il dans son ouvrage.

Bon à savoir : "Une simple écharpe ou une serviette enroulée peuvent parfois suffire, leur finalité étant de maintenir le cou, de limiter les mouvements douloureux et d’apporter de la chaleur, toujours bénéfique pour lutter contre les contractures musculaires", écrit le médecin.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Merci au docteur Gilles Mondoloni, médecin ostéopathe, acupuncteur auriculaire et traumatologue du sport, attaché des Hôpitaux de Paris en rhumatologie et chargé d’enseignement.

Pour en finir avec l’arthrose et l’ostéoporose, la méthode antidouleur au naturel. Dr Gilles Mondoloni, éditions Solar 2016.

Le guide de l’ostéopathie. Dr Gilles Mondoloni, éditions Odile Jacob, 2017.

Arthroses, arthrites et rhumatismes, solutions naturelles et mesures anti-rouille. Christian Brun, éditions Jouvence Santé 2010.

Vidéo : Reconnaître une arthrose cervicale

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.