Sommaire

L’arthrite est une inflammation articulaire aiguë ou chronique qui regroupe plus d’une centaine de maladies caractérisées par l’inflammation des articulations. Selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), près d’un Français sur deux souffre de douleurs articulaires.

Les professionnels de santé distinguent deux grandes catégories :

  • les formes liées à une maladie auto-immune ou chronique (polyarthrite rhumatoïde, goutte, lupus ou rhumatisme psoriasique) ;
  • et celles liées à une infection (arthrite septique, infectieuse ou réactionnelle).

Ces maladies provoquent des douleurs au niveau des articulations, principalement les poignets, les mains et les doigts. Parmi les principaux symptômes, on retrouve la raideur, l’épanchement articulaire, la sensation de chaleur au niveau des membres, la fatigue, l’inflammation et la fièvre. Cette pathologie apparaît plus particulièrement avec l’âge et chez les femmes.

Si l’inflammation n’est pas maîtrisée, elle est susceptible de causer des dommages importants dans les zones touchées, ce qui entraîne une perte de fonction et de l’incapacité.

Certaines formes de la maladie peuvent conduire à une incapacité des patients. Dans le monde, près de 20 millions de personnes se trouvent immobilisées à cause de cette maladie.

Arthrite : les aliments transformés sont à éviter

Comme pour la plupart des maladies, l’alimentation joue un rôle important dans cette maladie. En effet, certains aliments favorisent l’inflammation, et donc les douleurs. Parmi ces aliments à éviter, on retrouve la viande rouge, les produits transformés ou encore les sucreries.

Au contraire, les aliments anti-inflammatoires sont à privilégier : l’huile d’olive, les fruits et les brocolis.

Certaines boissons peuvent également aider à lutter contre les douleurs articulaires. Selon plusieurs travaux, le jus d’ananas soulagerait la maladie et les gonflements.

En revanche, d’autres boissons sont à éviter le plus possible, voire supprimer de votre alimentation. Des diététiciennes ont dévoilé au média Eat this, ces liquides néfastes qui favorisent l’apparition de l’arthrite et augmentent les douleurs articulaires.

La consommation régulière d’alcool augmente les douleurs

Certains travaux assurent qu’à petite dose l’alcool pouvait aider à apaiser les douleurs. C’est le cas d’une étude suédoise présentée en 2007 au Congrès annuel européen de rhumatologie. Selon les chercheurs, trois consommations par semaine réduiraient de 50% les risques de souffrir de la maladie.

Une publication suisse, parue dans la revue Arthritis and Rheumatism en 2010 est parvenue à une conclusion similaire. Toutefois, elle précise que l'effet protecteur n’était pas présent chez les gros consommateurs. Au contraire, leur état se dégradait plus rapidement. À trop forte dose et à une fréquence trop récurrente, les effets de l’alcool deviennent néfastes pour la santé et favorisent l’arthrite.

Sydney Greene, propriétaire de Greene Health, membre du conseil d'experts médicaux et nutritionniste diététiste, interrogé par nos confrères du site eat this explique : "l'alcool est une toxine dans le corps et peut provoquer une inflammation, ce qui aura des effets négatifs sur l'arthrite".

Le nutritionniste ajoute : “ses effets inflammatoires peuvent aggraver les douleurs articulaires dues à des maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde ainsi que l'arthrose."

"De plus, comme l'alcool est susceptible d'affaiblir le système immunitaire, il peut perturber tous les protocoles de guérison que vous pourriez suivre, et l'alcool peut interférer avec de nombreux médicaments prescrits pour les douleurs arthritiques", conclut le Dr Greene.

Santé Publique France recommande de ne pas dépasser plus de dix verres par semaine, et pas plus de deux par jour, en conservant des jours sans consommation dans la semaine.

La bière favorise la goutte

Il ne faut pas se fier au degré de l’alcool. La bière, pourtant peu élevée, est celle qui favorise le plus l’arthrite. Elle est notamment pointée du doigt pour augmenter fortement le risque de goutte. Il s’agit d’une forme d'arthrite inflammatoire causée par la formation de cristaux d'un composé chimique appelé « acide urique » dans les articulations. Les cristaux se développent lorsque votre corps décompose les purines. Ces purines se développent dans certaines boissons en particulier, comme les boissons sucrées au fructose, les sodas et surtout la bière qui en contient en très grande quantité. La goutte est une des formes les plus courantes d’arthrite inflammatoire.

Certaines études - dont une recherche américaine effectuée en 2014 - ont mis en lumière le lien entre les crises de goutte et la bière. En effet, l’acide urique se forme suite à la dégradation des purines. La quantité de consommation a également son importance : plus vous consommez de la bière, plus vos risques de développer la goutte augmentent.

Les boissons sucrées

Au-delà de l’alcool, certaines boissons sont mauvaises pour l’arthrite. Les sodas sucrés en font partie. En effet, les sucres sont à limiter lorsque cette maladie vous touche. "Boire des boissons avec un excès de sucres ajoutés peut potentiellement augmenter l'inflammation et déclencher des symptômes arthritiques", précise Lisa Moskovitz, membre du conseil médical, diététicienne ainsi qu'auteur de The Core 3 Healthy Eating Plan.

Elle ajoute : "de plus, si vous optez souvent pour un soda, un café sucré, un jus ou une boisson pour sportifs plutôt qu'une collation nutritive contenant des graisses anti-inflammatoires et des antioxydants, cette habitude peut éventuellement activer l’apparition de maladies."

Une étude américaine de 2018 menée auprès de 217 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde a confirmé le lien entre les boissons sucrées et l’aggravation de l’arthrite.

Sources

https://www.eatthis.com/worst-drinking-habits-arthritis-symptoms/

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/polyarthrite-rhumatoide/comprendre-polyarthrite-rhumatoide

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5563270/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.