Nicolas Canteloup : comment jeûner lui a fait perdre 8 kilos

Canteloup ne rigole pas avec sa ligne. Hier, dans les colonnes du Journal Du Dimanche, l’humoriste a dévoilé le secret de son impressionnante perte de poids.
Sommaire

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, l'humoriste s'est confié sur ses habitudes avec ses quatre enfants, sur sa passion pour l’équitation... Mais il a aussi dévoilé son secret pour garder la ligne.

Jeûne : un seul repas par jour

“Depuis un peu moins d’un an, je ne mange que le soir et c’est génial ! Ni café, ni thé, ni boisson, uniquement de l’eau”. Un régime drastique qu’il s’est imposé tout
seul en pensant à “Cro-Magnon”, explique-t-il.

“Cro-Magnon crapahutait toute la journée et mangeait le soir s’il attrapait un gibier. Nous, on ne crapahute même pas”. Convaincu par les bienfaits de son jeûne qui lui a permis de perdre “7-8 kilos”, il continue : “Le mal de nos sociétés, c’est la surbouffe”.

Mais s’il se prive toute la journée, pas question pour autant de ne plus se faire plaisir : “Ce qui est génial, c’est qu’à 19 heures, c’est la fête au village. Je n’ai pas à me dire : "Je ne prends pas de saucisson”.

Un mode de vie plus sain, qui va de pair avec la pratique de son sport favori. “L’ennemie de l’équitation, ce sont les kilos”, explique-t-il. Toutefois, par “acquis de conscience”, il dit avoir fait une prise de sang "tout est nickel”.

Une diète difficilement conciliable avec des repas en famille, même si l’humoriste arrive à s'octroyer quelques moments de convivialité avec eux : chaque dimanche, il leur prépare le petit-déjeuner après être monté à cheval.

“Je finis de monter à 9h30 (...). Je leur coupe des fruits en petits morceaux. Une fois qu’ils les ont finis, je leur fais des ‘enfantines’, du pain de campagne grillé et coupé en deux pour que ce soit de la largeur de leur bouche avec du beurre et de la poudre de Nesquik”. Une jolie attention qu’“ils te rendent au centuple”.

Le jeûne intermittent : qu’est-ce que c’est ?

Le jeune consiste en l’arrêt de prise alimentaire. C’est avant tout un moyen de détoxiquer l’organisme : il permet au système digestif de se reposer et aux autres organes de se purger via l’élimination des toxines et des mauvaises graisses.

Le jeûne intermittent est le plus connu, mais aussi le plus facile à adopter. Il consiste à ne rien manger pendant certaines périodes choisies. Il ne s’agit pas d’un régime, mais plutôt d’un mode d’alimentation, qui permet de revenir à un rythme plus naturel pour le corps. La période de jeûne dure plus longtemps que celle durant laquelle on peut manger.

Il existe plusieurs méthodes de jeûne intermittent. Le 16/8 consiste à sauter le petit-déjeuner ou le dîner, de manière à ne rien avaler pendant une plage de 16 h. S’ensuit une fenêtre de 8h pendant laquelle on peut manger.

D’autres préfèrent réaliser un jeûne de 24 h, une ou deux fois par semaine, ou encore ne rien consommer un jour sur deux.

Pour certains experts, ce type de diète est une "évidence" dans une période où la "surbouffe" est chose courante. Il nous ramène en effet aux habitudes alimentaires de nos ancêtres : à l’époque préhistorique, les hommes ne faisaient pas trois repas par jour, puisque leurs repas dépendaient essentiellement de la cueillette et de la chasse.

Au niveau des bienfaits, ils sont multiples et varient en fonction de la physiologie de chacun. Mais d'après de nombreux spécialistes, le jeûne permettrait de perdre du poids, de nettoyer son organisme, de prévenir certaines maladies chroniques et même de retarder le processus de vieillissement.

Il pourrait également traiter certaines pathologies (diabète, maladies inflammatoires chroniques, hypertension artérielle, asthme...)

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.