Pour quelle raison les meilleures idées, que les chercheurs nomment « percées créatives » dans ce contexte, semblent venir à l’espritlorsque l’on se trouve sous la douche ? Des chercheurs de l’Université de Virginie aux États-Unis, conduits par le professeur adjoint de philosophie Zac Irving, se sont justement penchés sur cette mystérieuse question. Ils se sont concrètement demandés pourquoi un « esprit qui vagabonde » est plus enclin à trouver des solutions créatives pour pallier un problème « lorsque la personne est engagée dans une tâche ‘insensée’ ». Insensée ? Comprenez vide de sens. Mais, la douche le serait peut-être plus que prévu, finalement…

"L’effet douche" passé à la loupe

Publiée dans la revue Psychologie of Aesthetics, Creativity and the Arts, l’étude a été menée en collaboration avec des spécialistes de l’Université américaine du Minnesota. Les résultats ont indiqué que notre esprit se laisse davantage aller aux idées vagabondes lorsque l’on effectue une tâche considérée comme « peu exigeante », sans pour autant qu’elle soit ennuyeuse. Et ce phénomène porte un nom : « L’effet douche ».

Pour obtenir ces conclusions, les chercheurs ont demandé aux participants à l’étude d’imaginer des alternatives à l’utilisation initiale des… briques et des trombones. Par la suite, deux groupes ont été formés, et il leur a été demandé de visionner différentes vidéos durant trois minutes. Le premier groupe, a eu l'occasion de se voir projeter des vidéos plutôt ennuyeuses au cours de laquelle des hommes pliaient du linge, tandis que le seconde groupe ont visionné un extrait du célèbre film Quand Harry rencontre Sally, considérée comme étant plus intéressante.

Des idées plus créatives dans certains contextes

Au terme des tests, les participants ont dû reprendre le visionnage de leurs extraits respectifs mais, cette fois, en énumérant l es idées trouvées concernant l’utilisation alternative des briques et trombones. Les participants ont dû se prêter à l’exercice tout en indiquant leur degré de distraction ressenti durant le visionnage. « Ce que nous voulions vraiment savoir, ce n'était pas quelle vidéo vous aide à être plus créatif », ont déclaré les auteurs de l’étude, avant de poursuivre : « La question était de savoir comment l'errance mentale est liée à la créativité lors de tâches ennuyeuses et engageantes ? ».

Et pour quels résultats ? Après des observations et analyses minutieuses, les chercheurs ont découvert que les participants ayant regardé la vidéo la plus « engageante » ont été plus créatifs. Aussi, l’errance mentale s’est donc avérée beaucoup plus efficace, elle a pu générer un plus grand nombre d’idées créatives lorsque la vidéo « modérément engageante » a été diffusée.

Entre errance mentale et ennui

« Les personnes semblent souvent trouver de bonnes idées au cours d'activités modérément stimulantes, comme la douche ou la marche », ont argumenté les chercheurs. Pourtant, les anciennes études, ayant tenté de percer le mystère de l’errance mentale, avaient souvent conduit à la confusion : l’errance mentale n’est pas l’ennui et l’ennui ne stimule pas forcément l’errance mentale. « L'errance mentale peut aider dans certains contextes, comme se promener, mais pas dans d'autres, comme une tâche psychique ennuyeuse », ont expliqué les auteurs des travaux.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

mots-clés : douche, Idées, cerveau
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.