Positions : 8 trucs qu-ils detestent pendant l-acte

Quand ça se termine toujours en missionnaire

1/8
Quand ça se termine toujours en missionnaire

En couple depuis un moment, on peut avoir tendance à se laisser aller aux rapports "vite fait bien fait", en position missionnaire, avec l’impression d’avoir accompli son devoir conjugal.

Pourquoi les hommes n’aiment pas ? Ils n’aiment pas la monotonie sexuelle, d’autant plus que le missionnaire est une position classique. "Avec le missionnaire, j’ai l’impression que je connais la fin dès le début. C’est plus une position de semaine, quand on n’a pas envie de faire trop d’effort", témoigne Julien Omez, 29 ans, père de famille.

L’avis du sexologue : Le maître-mot de la pratique sexuelle : "Varier les plaisirs !", clame le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue. Sans ça, les hommes (mais aussi les femmes) risquent de s’ennuyer. "A cuisiner tout le temps le même plat, il finira par ne plus avoir de goût !"

Quand les positions sont trop fatigantes

2/8
Quand les positions sont trop fatigantes

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les hommes n’aiment pas certaines positions, trop fatiguantes, leur préférant des postures plus reposantes.

Qu’est-ce que les hommes n’aiment pas ? "Je n"aime pas rester trop longtemps dans la position du missionnaire, c"est fatigant pour les poignets et les bras" assure Julien Omez. "Pour moi, missionnaire ça rime avec légionnaire", soutient de son côté Jules Lefebvre, Parisien de 30 ans."On a l’impression de faire des pompes !" 
Pour Serge Laval, 29 ans, le seul moyen de surmonter ce problème, c’est d’avoir une hygiène de vie impeccable : "Chaque kilo en trop c"est potentiellement une position en moins... Alors ça vaut le coup de faire un effort à la salle de sport."

L’avis du sexologue : "Si les hommes aiment tant varier du missionnaire, c’est aussi parce qu’ils préfèrent les positions de confort : lorsque la femme est à cheval sur eux ou bien les positions "à rétro", par l’arrière", soutient le Dr Leleu.

Quand les positions font mal 

3/8
Quand les positions font mal 

Même si les hommes sont prêts à beaucoup pour faire l’amour, ils préfèrent éviter certaines positions un peu trop douloureuses à leur goût pour leur anatomie intime.

Qu’est-ce que les hommes n’aiment pas ? "Quand elle est sur moi et qu"elle se penche trop en arrière, cela peut me faire craquer le pénis", assure Julien Omez. Même si les hommes aiment les prises d’initiatives, mieux vaut éviter certains gestes pour ne pas leur couper toute envie.

L’avis du sexologue : "Les positions latérales obligent les hommes à se tordre. Elles sont douloureuses pour le gland et le frein du gland" assure le Dr Leleu. Le sexologue évoque aussi la position de l’homme couché sur la femme, elle-même allongée sur le ventre (misionnaire inversé) : " Elle est douloureuse pour le pénis qui ne peut pas se mouvoir facilement" alerte-t-il.

Quand elles n’aiment pas la levrette

4/8
Quand elles n’aiment pas la levrette

Certaines femmes n’aiment pas la levrette car elles préfèrent voir le visage de leur partenaire ou la considère comme une forme de soumission... au grand désespoir de beaucoup d’hommes.

Pourquoi les hommes n’aiment pas ? "J’ai du mal avec les femmes trop pudiques ou complexées par une partie de leur corps" confie Julien Omez. "Je préfère les femmes qui s’assument, même si un peu de pudeur, c’est parfois excitant !"

L’avis du sexologue : "La levrette (ou lionne) a la réputation d’être la position préférée des hommes", affirme Gérard Leleu. C’est une position complètement offerte, qui leur donne un sentiment dominateur excitant. "Il faut pourtant pouvoir assumer cette forme d’impudeur, et parfois les douleurs qu’elle peut engendrer si l’homme va très loin. Mais acceptée de la part des deux partenaires elle procure beaucoup de plaisir", soutient le sexologue.

Quand elles prennent trop les commandes

5/8
Quand elles prennent trop les commandes

Aujourd’hui, les femmes sont plus revendicatives. Elles prennent plus de décisions pendant l’acte, quitte parfois à prendre les commandes...

Pourquoi les hommes n’aiment pas ? Ils sont déstabilisés dans leur position de "maître du jeu". "J’ai besoin de gérer la situation", témoigne Serge Laval, 30 ans. "C’est dans ma nature ! Une femme qui prend trop les choses en main, ça me déstabilise. Je n"aime pas paraître inutile dans l"atteinte de son plaisir. Je préfère sentir que c"est moi qui lui en donne et non elle qui en prend toute seule."

L’avis du sexologue : Les hommes ont peur d’être dominés par les femmes pendant l’amour. "Ils craignent de ne plus remplir leur rôle physique d’ouvrier, de paysan, de forgeron" explique le Dr Leleu. "Une fois excitées, les femmes peuvent enchaîner les orgasmes sans se fatiguer et parfois les hommes ont peur de finir dominés ou épuisés."

Quand elles ne bougent pas assez

6/8
Quand elles ne bougent pas assez

Les femmes ont parfois tendance à se laisser faire par leur conjoint, quitte à tomber dans la passivité.

Pourquoi les hommes n’aiment pas ? Même si les hommes aiment prendre les commandes, ils ne sont pas contre un peu d’initiative de la part des femmes. "Je n’aime pas quand elles ne sont pas actives, que je dois tout guider et tout rythmer. J’aime me faire surprendre", assure Julien Omez.

L’avis du sexologue : Sans pour autant courir dernière la performance, "les hommes aiment les femmes qui bougent leur bassin, qui sont créatives, qui proposent de nouvelles positions", souligne le Dr Gérard Leleu.

A savoir : Lorsque les femmes contractent trop leur vagin pour donner du plaisir, ça chatouille le pénis !

Quand ils sont trop coupés

7/8
Quand ils sont trop coupés

On commence par un missionnaire, puis on enchaîne par une levrette, le transat, l’équerre et enfin le loup. Au final, du plaisir, on en a eu : un peu, et de la fatigue : beaucoup !

Pourquoi les hommes n’aiment pas ? "Parfois, en changeant de sens, elle se tortille et me tord le pénis... et ça me casse toute envie de continuer", confie Jules Lefebvre.

L’avis du sexologue : Pendant l’acte, les hommes subissent une grosse pression des corps érectiles (les pelotes de vaisseaux qui se remplissent pendant l’excitation). "Il faudrait que ça vienne vite", précise le Dr Leleu. S’il est important qu’ils puissent attendre leur partenaire, et s’ils aiment varier un peu les plaisirs, un enchaînement de plusieurs positions trop technique peut être difficile à tenir. "Ils n’aiment pas trop se couper", affirme le sexologue.

Quand on ne change jamais de lieu

8/8
Quand on ne change jamais de lieu

Lorsqu’on est en couple, on peut avoir tendance à toujours faire l’amour au même endroit, en général sur le lit conjugal.

Pourquoi les hommes n’aiment pas ? "L’amour toujours au même endroit c’est monotone. C’est excitant de pouvoir le faire où l’on veut, quand on veut !", témoigne Serge Laval.

L’avis du sexologue : Comme précisé précédemment, les hommes n’aiment pas la monotonie sexuelle. "Au contraire, selon Gérard Leleu, il faudrait pouvoir varier un maximum les lieux pour sortir de son petit train-train." Au pied du lit, sur le canapé, sur le tapis, dans la cabane du jardin, sur la pelouse, à l’hôtel où l’on peut s’amuser à jouer les clandestins... les possibilités ne manquent pas !

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !