Sexualité : faut-il tout accepter ?

Fantasmes, baisers intimes, déguisements… Que faut-il accepter en matière de sexualité ? Jusqu'où faut-il aller ? Quelles sont les limites à ne pas dépasser ? Le point avec les sexologues et psychothérapeutes, Joëlle Hérail, Alain Héril et Gérard Leleu.
Sommaire

Il vous demande de porter de la lingerie sexy

Il vous demande de porter de la lingerie sexy© IstockPourquoi ? Chez l’homme, l’érotisme passe d’abord par le regard ! "Il peut avoir envie de vous voir dans une tenue différente et excitante, occasionnellement. Cela augmente son désir", explique le psychothérapeute Alain Héril.

Pourquoi ça peut choquer ? Certaines femmes se sentent désincarnées, voire salies, lorsqu’un partenaire leur demande de mettre des porte-jarretelles, des bas ou des sous-vêtements un peu coquins, voire vulgaires. Elles peuvent se sentir assimilées à un pur objet sexuel et avoir le sentiment qu’elles ne sont plus désirées pour ce qu’elles sont. Certaines s’inquiètent même d’un éventuel fétichisme chez leur partenaire…

Pourquoi peut-on l’accepter ? Porter des sous-vêtements sexy, c’est avant tout "jouer avec son image", explique la sexologue Jöelle Hérail. Porter de la belle lingerie peut également plaire aux femmes, car elles se sentent plus belles, plus attirantes. Cela n’a rien de réducteur, c’est tout simplement une question de goût et de désir !

Il veut faire l'amour dans des lieux insolites

Pourquoi ? Au restaurant, dans les jardins publics… Faire l’amour dans des endroits insolites est un fantasme assez courant. "Le fait de passer à l’acte dans ces lieux, de 's’exhiber' ailleurs que dans le cadre de la chambre, peut être très excitant", explique Alain Héril, psychothérapeute.

Pourquoi ça peut choquer ? Le fait de s’exhiber peut choquer certaines femmes soit parce qu’elles sont très pudiques, soit parce qu’elles n’estiment pas cette "mise en danger" excitante…

Pourquoi peut-on l’accepter ? "C’est un moyen d’échapper à la routine, cela ajoute un brin de "folie" à la relation", explique Alain Héril, psychothérapeute. "Surtout si, depuis 15 ans, on ne fait l’amour que dans la même pièce."

A noter : 25 % des Français font l’amour 1 à 2 fois par semaine, 13 % 2 à 3 fois par mois, et 18 % jamais… Mais 56 % d’entre eux estiment qu’il faut réaliser ses fantasmes sexuels ensemble !

> Remportez un chèque cadeau de 500€ pour la Saint-Valentin en participant au jeu concours de La Banque Postale

Vidéo : 4 trucs pour atteindre l'orgasme toute seule

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

- "Enquête sur la sexualité des Français" - Sofres, Nouvel observateur, RTL, avril 2009

- Enquête "Contexte de la sexualité des Français", Inserm, 2008

- Alain Héril, psychothérapeute (Les continents féminins : Voyage au cœur du plaisir féminin, éditions Jean-Claude Gawsewitch)

- Gérard Leleu, sexologue (L'art de la fellation / L'art du cunnilingus : Un acte d'amour, un plaisir exquis, éditions Leduc.S Editions) 

Joëlle Hérail, sexologue

La rédaction vous recommande sur Amazon :