Coronavirus : ces mesures d’urgence prises à l’étranger...

Apparu pour la première fois en décembre 2019, en Chine, le coronavirus prend une ampleur alarmante. Si l'OMS reproche à certains pays de prendre cette menace à la légère, d'autres États ont mis en place des mesures d'urgence particulièrement drastiques. Aperçu.

Le coronavirus prend de plus en plus d'ampleur. En France, nous avons largement atteint le stade 2 du plan de lutte contre l'épidémie. Notre pays devrait passer au stade 3 de l'épidémie "dans quelques jours, une ou deux semaines maximum" selon l’expert Jean-François Delfraissy lors d'une rencontre à l'Élysée avec Emmanuel Macron.

Alors que le coronavirus multiplie ses victimes, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reproche à "une longue liste de pays" de prendre cette menace à la légère et de ne pas mettre tout en œuvre pour la contrer. 

"Ce n'est pas un exercice. Ce n'est pas le moment d'abandonner, ce n'est pas le moment de trouver des excuses, c'est le moment d'y aller à fond", a déclaré aux médias Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. Et pour cause, ce dernier déplore qu'une "longue liste de pays" n'ont pas mobilisé l'ensemble de leurs ressources pour limiter la propagation du coronavirus.

"Nous sommes préoccupés par le fait que dans certains pays, le niveau d'engagement politique et les actions qui démontrent cet engagement ne correspondent pas au niveau de la menace à laquelle nous sommes tous confrontés", a-t-il ajouté, sans en dire davantage sur les pays auxquels il fait allusion.

Plusieurs mesures d'urgence mises en place à l'étranger, à découvrir dans notre diaporama.

Coronavirus : quelles mesures en France ?

La France a atteint, depuis le 28 février le stade 2 de l'épidémie, compte-tenu de la flambée des cas. La porte-parole du gouvernement, Sibeth NDiaye, a déclaré quant à elle le 3 mars sur France Info qu'elle craignait "qu’il ne soit difficile d’échapper à la phase épidémique", dite de stade 3. L'enjeu de cette phase ? Limiter la contagion grâce à des mesures barrières, mais aussi réduire la charge sur le système de santé.

À ce jour, en France, environ 120 établissements scolaires se sont vus fermés au niveau des principaux foyers épidémiques, situés essentiellement dans l'Oise et le Morbihan et une centaine dans le Haut-Rhin. En outre, le Ministère de la Santé recommande désormais d'éviter les lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternité, Ehpad...), limiter toutes sorties non indispensables (cinéma, restaurant, grands rassemblements...) et encourage le télétravail.

Une fois que le stade 3 sera atteint en France, on devrait devoir faire à des mesures plus radicales : 

  • La pleine mobilisation du système de santé : les établissements sanitaires doivent pouvoir participer au diagnostic et à la prise en charge des patients, de même que les établissements médico-sociaux doivent monter en charge : être en capacité de repérer les patients Covid-19 et mettre en œuvre des mesures d’isolement dans leur établissement si nécessaire ; 
  • Des restrictions au niveau des déplacements ; 
  • La fermeture des écoles et crèches ; 
  • Les accès aux hébergements collectifs limités (Ehpad).

"Les généralistes sont démunis"

Si les autorités françaises assurent que notre système de santé est prêt à faire face à l’épidémie du Covid-19, ce n'est pas l'avis de tous les médecins. 

"Les autorités veulent faire croire que nous sommes prêts, mais ce n’est pas le cas du tout. Les généralistes sont démunis. Nous n’avons par exemple pas de moyens de protection alors que nous en réclamons depuis plus de 10 jours", déplore le Dr Elsa Benitah, médecin généraliste interviewée par Medisite.

"Les autres pays ont pris des mesures intéressantes en réponse à l’épidémie", poursuit-elle. La praticienne mentionne notamment les drive-test mise en place au Royaume-Uni.

"La France doit être capable de mettre en place ce type de mesures qui réduit les risques de contamination"

Tour d'horizon de diverses mesures prises par nos voisins dans notre diaporama.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.