Reconnaître une piqûre d'aoûtat: les symptômes

L'aoûtat injecte sa salive dans la peau lorsqu'il mord. Cela provoque l'apparition de petits boutons rouges boursouflés. Ils apparaissent alignés ou en cercles et se forment en quelques heures seulement. Des démangeaisons importantes peuvent alors être déclenchées plusieurs heures après l'apparition des boutons. Celles-ci peuvent durer plus d'une semaine. Les aoûtats ont tendance à piquer dans les replis de la peau, et notamment au niveau des aisselles, de l'aine ou derrière les genoux.

Allergie à une piqûre d'aoûtat: comment la repérer ?

Les piqûres d'aoûtat peuvent déclencher des allergies. Ce type d'allergie provoque des rougeurs importantes, mais aussi de fortes démangeaisons et des douleurs. Les piqûres deviennent donc très rouges et elles entraînent des démangeaisons particulièrement importantes. Un traitement à base de cortisone peut alors s'avérer nécessaire pour calmer les symptômes: un médecin peut vous prescrire une crème contenant de la cortisone, mais aussi un traitement antihistaminique par voie orale. Il existe par ailleurs des traitements homéopathiques pouvant calmer les douleurs et les démangeaisons, tels que le médicament homéopathique Apis 9 CH.