Pieds : 8 douleurs qui doivent vous inquiéter

Avec 26 os, 16 articulations, 20 muscles et 107 ligaments, les pieds peuvent être le siège de diverses douleurs. En voici huit qui doivent tout particulièrement attirer votre attention, et leurs causes.

Publicité

Douleurs avec déformation des orteils : un oignon ?

© Adobe StockLes orteils (plutôt les 2e et 3e) peuvent se recroqueviller "en griffe" ou "en marteau" occasionnant des douleurs. Mais, comme le rappelle le Dr Jean-Pierre Mortier, orthopédiste "la déformation la plus fréquente est l’Hallux Valgus ou « oignon » (80% des motifs de consultation). Le gros orteil se dévie vers les autres orteils ce qui forme une bosse sur le bord interne de l’avant-pied. La personne ressent des douleurs à la marche et a du mal à enfiler ses chaussures."
Quels examens ? Radiographie.
Quels traitements ? Semelles (ou orthèse). "La chirurgie en dernier recours lorsque tous les autres traitements ont échoué, mais jamais pour des raisons esthétiques."

Publicité
Publicité

Douleur dans le gros orteil : arthrose ou goutte ?

"Lorsque le gros orteil devient douloureux et raide, il peut s’agir d’un Hallux rigidus, une arthrose touchant l’articulation entre la première phalange et le métatarse (avant pied)", explique le Dr Jean-Pierre Mortier. "Il ne doit pas être confondu avec la goutte qui est plus rare (1 cas sur 100), apparaît brutalement, rend l’articulatin rouge, gonflée très douloureuse. La goutte, due à un excès d’acide urique dans le sang, est héréditaire."
Quels examens ? Radiographie.
Quels traitements ? Semelles et kinésithérapie, dans le cas de l’Hallus rigidus. Dans le cas de gouttes : régime alimentaire et traitement médicamenteux.

Douleur de la plante des pieds : l’aponévrosite plantaire

"Egalement appelée "fascite", c’est une inflammation de la membrane élastique qui sous-tend la voûte plantaire et garantit son élasticité à la marche. Elle est due à un excès de poids, une hyperactivité ou le port de chaussures inadaptées. Elle peut entraîner un arrachement de petits fragments osseux au niveau de l’os du talon, voire la formation d’une épine calcanéenne (on parle alors d’Epine de Lenoir)", décrit le Dr Jean-Pierre Mortier.
Quels examens ? IRM.
Quels traitements ? Massages, ultrasons et chocs électriques pour détendre la zone et ôter les adhérences.

Douleur du talon : la tendinite achilléenne

"Signalée par une douleur remontant dans le mollet, la tendinite du tendon d’Achille peut avoir plusieurs causes : hypersollicitation par une pratique sportive intensive sutout sans échauffement, ce qui peut même occasionner une rupture, calcifications intraendineuses ou prise de certains médicaments notamment antibiotiques", souligne le Dr Jean-Pierre Mortier.
Quels examens ? IRM.
Quels traitements ? Repos, kinésithérapie. Les infiltrations sont à éviter car elles peuvent fragiliser le tendon et entraîner une rupture.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X