Foie : le desmodium est-il dangereux ?

Le desmodium est une plante régulièrement recommandée par les professionnels des médecines douces pour son action détoxifiante et hépatoprotectrice. En effet, avec le desmodium, le foie est stimulé et son drainage favorisé. Il peut même venir soutenir le système hépatique dans le cadre d’une chimiothérapie. Toutefois, il est légitime de se demander si le desmodium ne présente aucun danger.

Publicité

© Istock

Vertus du desmodium

Le desmodium est une plante qui exerce une action antiallergique, mais qui est essentiellement connue pour ses vertus hépatoprotectrices. Mais cela va plus loin puisque non seulement le desmodium protège le foie, mais il stimule aussi le renouvellement des cellules hépatiques (les hépatocytes). Ainsi, cette plante peut aider le foie à se régénérer (une des spécificités de cet organe). Elle est donc naturellement indiquée dans toutes les pathologies qui abîment le foie, qu’il s’agisse de cirrhose alcoolique, d’hépatite ou d’intoxication médicamenteuse. Le desmodium s’achète soit sous forme de gélules prêtes à l’emploi, soit en vrac, ses tiges et ses feuilles étant utilisées pour réaliser des tisanes (à raison de 10 grammes pour un litre d’eau à laisser bouillir un quart d’heure) à boire tout au long de la journée.

Publicité
Publicité

Utilisation du desmodium en cas de cancer

Le desmodium est parfois utilisé en tant que complément alimentaire dans le cadre d’une chimiothérapie. En effet, comme on le sait, les médicaments anticancéreux sont extrêmement toxiques pour l’organisme et pour le foie qui est chargé de les drainer. Aussi, le desmodium vient soutenir le système hépatique et va participer à réduire les effets indésirables des traitements, notamment ceux qui sont liés au foie tels que les nausées et les vomissements. Cela est très intéressant d’une part parce que cela améliore la qualité de vie des patients qui récupèrent plus rapidement, d’autre part parce que plus le foie fonctionne correctement, plus la lutte contre le cancer est efficace. Dans ce cadre, les tisanes de desmodium peuvent être consommées aussi bien dans les jours qui précèdent la chimiothérapie qu’au cours des séances ainsi que la semaine suivante.

Dangers du desmodium

Le desmodium est une plante qui, utilisée en médecine douce, ne fait l’objet d’aucune contre-indication. Comme n’importe quel complément alimentaire ou n’importe quelle plante, il peut entraîner des effets indésirables. Dans les cas exceptionnels où ils surviendraient, ceux-ci seraient minimes et passagers. Les effets indésirables en question sont d’ordre digestif avec des troubles tels que des vomissements, de la diarrhée, voire des douleurs abdominales. Il n’existe cependant pas de contre-indications à son utilisation ni d’interaction médicamenteuse. En effet, on ne retrouve aucune étude ayant pu mettre en évidence une quelconque dangerosité à l’utilisation du desmodium. Mentionnons notamment les recherches menées par l’INSERM (CNRS de Montpellier) au cours desquelles des doses colossales de desmodium ont été administrées à des souris sans pour autant occasionner de décès.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X