On s'en doutait mais c'est désormais prouvé, la friture est néfaste pour votre santé cardiaque. La consommation régulière d'aliments fris entraîne un risque accru de maladies cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux graves. C'est ce qu'il ressort d'une étude de chercheurs de l'université de Shenzhen, en Chine, et publiée dans l'édition de janvier de la revue scientifique Heart. Les chercheurs estiment que les risques augmentent avec chaque portion hebdomadaire de gras.

Un risque d'insuffisance cardiaque accru de 37%

En effet, comme le rapporte Pourquoi docteur ?, en compilant 17 études sur le sujet jusqu'en avril 2020, les chercheurs chinois ont analysé une décennie de résultats portant sur 562 445 participants. Résultat : une consommation hebdomadaire élevée de fritures crée un risque accru de 28% d'événements cardiovasculaires majeurs, de 22% de maladies coronariennes et de 37% d'insuffisance cardiaque. Les chercheurs révèlent même la dose exacte de friture hebdomadaire consommée et le pourcentage de risque cardiovasculaire.

Manger 114 grammes de friture par semaine augmente les événements cardiovasculaires majeurs, les maladies coronariennes et l'insuffisance cardiaque de respectivement 3%, 2% et 12%. Des chiffres qui pourraient même être sous-évalués selon les chercheurs car certaines études ne prennent en compte qu'un seul aliment frit, comme les pommes de terre ou le poisson. Dans le détail, on apprend que si les aliments frits sont si mauvais, c'est à cause de leur teneur en gras, mais aussi en raison des acides gras nocifs qu'ils génèrent à partir des huiles végétales hydrogénées dans lesquelles ils sont souvent frits.

Réponse inflammatoire du corps

"La friture stimule également la production de sous-produits chimiques impliqués dans la réponse inflammatoire du corps, tandis que les aliments, tels que le poulet frit et les frites, sont généralement riches en sel ajouté et souvent accompagnés de boissons sucrées, en particulier lorsqu'ils sont servis en restauration rapide", assurent les chercheurs. C'est ainsi l'"effet cocktail" de l'association d'aliments frits qui multiplie leurs méfaits. En effet, Pourquoi docteur ? assure qu'en mangeant par exemple du bacon frit avec du poulet frit, il faut ajouter le sel du bacon aux acides gras, ainsi que les nitrites qu'il contient. Ces composant, lorsqu'ils sont cuits, peuvent également produire des substances qui sont cancérigènes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.