Moustique tigre : un nouveau cas de dengue dans les Bouches-du-Rhône

Publié le 06 Août 2019 à 15h15 par Agathe Boussard, journaliste santé
Un nouveau cas de dengue vient d'être recensé à Arles où une opération de démoustication a eu lieu. Il s’agit du 15ème cas de dengue "importés" dans le département des Bouches-du-Rhône.
Istock

La liste des opérations de démoustication continue de s’allonger. Vendredi 2 août 2019, ce sont les quartiers de la Roquette et le site du centre hospitalier Joseph Imbert à Arles (Bouche-du-Rhône) qui ont nécessité une intervention. L’opération a été demandée par l’Agence régionale de santé après la découverte d'un nouveau cas de dengue, le quinzième cas dans le département depuis le commencement de la saison du moustique tigre.

Tous ont en commun d’être des cas "importés". Les personnes concernées ont été piquées pendant un séjour à l’étranger, en Nouvelle-Calédonie, en Côte d’Ivoire, à la Réunion, à l’Ile Maurice, aux Philippines ou en Thaïlande pour la dengue. Les personnes infectées par le chikungunya ont passé des jours en Thaïlande, en Guinée ou encore au Brésil. Le dernier cas de dengue aurait été importé de la Réunion, selon l'agence régionale de santé (ARS PACA).

Depuis le 1er mai, on compte, rien que dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 32 cas de dengue et trois cas de chikungunya, dus à des piqûres de moustique tigre. Dans le détail, cinq cas de dengue ont été signalés dans le Var. Un cas de dengue a été recensé dans le Vaucluse ainsi dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dans les Alpes-Maritimes, dix cas de dengue et un cas de chikungunya ont été reportés.

Le moustique tigre est peu mobile. Il ne se déplacerait que dans un rayon de 150 mètres autour de son lieu de naissance. Les opérations de démoustication s’effectuent donc autour du domicile des personnes malades. Leur objectif est "de réduire les populations de moustiques adultes dans les zones de circulation virale" et "d’éliminer des moustiques déjà infectés ou susceptibles de le devenir", peut-on ainsi lire sur le site de l’Agence régionale de santé Océan Indien.

Les piqûres de moustique tigre sont souvent bénignes. Mais il arrive que certains de ces moustiques soient plus dangereux.

Lorsqu’ils ont piqué une personne infectée et donc porteuse d'un virus, les moustiques tigres peuvent transmettre des arboviroses, des maladies potentiellement mortelles. Ces dernières sont causées par des virus, les "arbovirus". Parmi eux, on trouve le chikungunya, la dengue ou encore Zika.

Se protéger des piqûres de moustique tigre

Pour éviter d’être infecté, il est donc vivement recommandé de porter des vêtements longs et amples et de les imprégner de répulsifs. Les autorités de santé conseillent aussi l’utilisation de moustiquaires, de diffuseurs électriques ou encore de serpentins à l’extérieur des habitations. La climatisation est également conseillée.

Le moustique tigre apprécie les réservoirs artificiels d’eau comme les gouttières, les pots, les vases ou encore les coupelles des plantes. Une fois installé dans un environnement qui lui convient, il y dépose ses larves. Ainsi, il est important d'éliminer toute source d’eau stagnante où le moustique tigre pourrait proliférer.

Si vous pensez avoir été infecté, il est impératif de consulter votre pharmacien ou votre médecin traitant. Parmi les symptômes de la dengue "classique", on trouve une forte fièvre, des douleurs musculaires et articulaires, des éruptions cutanées ou encore des vomissements.

L’institut Pasteur apporte des précisions sur l'évolution des symptômes : "Puis, au bout de trois à quatre jours, une brève rémission est observée, avant que les symptômes s’intensifient. Des hémorragies conjonctivales, des saignements de nez ou des ecchymoses peuvent survenir, avant de régresser au bout d’une semaine. La guérison s’accompagne d’une convalescence d’une quinzaine de jours."

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :