Dormir avec une source de lumière favoriserait la prise de poids

Publié le 11 Juin 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Avoir une source de lumière artificielle dans votre chambre, comme une veilleuse ou une télévision, pourrait vous faire prendre jusqu’à un kilo par an.
Publicité

© Istock

Lampadaire extérieur, veilleuse, télévision, boutons de veille… les sources de lumière artificielle sont nombreuses dans la chambre à coucher. Et en plus de perturber le sommeil, elles pourraient aussi entraîner une prise de poids, selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association.

Publicité

Dormir avec la lumière allumée peut vous faire prendre un kilo par an

Cinq kilos. C’est le poids que pourraient prendre une femme sur une période de cinq ans, en dormant avec une source de lumière dans sa chambre. Soit un kilo par an. Le pourcentage de risque de gagner ces kilos supplémentaires a été évalué à 17 % par les chercheurs du National Institute of Environmental Health Sciences (Caroline du Nord).

Les sujets étudiés avaient aussi 22 % de chances de développer un surpoids, et 33 % de risques de devenir obèses - ces deux notions étant définies selon l’indice de masse corporelle (IMC). Pour rappel, une personnes est considérée de poids “normal” lorsque son IMC est compris entre 18,5 et 24,9. En dessous, on parle de maigreur, au-dessus, de surpoids. Une personne avec un IMC supérieur à 30 est considérée comme obèse.

Publicité

Plus il y a de lumière, plus le risque de surpoids est élevé

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont étudié les données de 43 722 femmes américaines, âgées de 35 à 74 ans, sur une période de cinq ans. Leurs habitudes de sommeil ont été classées en quatre catégories : pas de lumière, petite veilleuse dans la chambre, lumière à l’extérieur de la pièce, et lumière ou télévision dans la chambre.

Publicité

Les chercheurs ont observé que l’exposition la plus forte - lumière ou télévision allumée - était associée à un gain de poids de 5 kg ou plus, à une augmentation de l’IMC d’au moins 10 % et à un risque de surpoids ou d’obésité plus élevé, par rapport à l’absence de lumière artificielle durant le sommeil. “Plus il y avait de lumière dans la pièce, plus cette association était forte”, précise Dale Sandler, auteur principal de l’étude.

Près d’un Français sur deux est en surpoids

En France, 54 % des hommes et 44 % des femmes sont en surpoids ou obèses, selon les données de l’étude ESTEBAN. Et l’obésité entraîne 2,8 millions de décès par an dans le monde.

“Si les conclusions de cette étude sont vraies et si elles peuvent être répliquées, on obtient un message de santé publique très facile : éteignez les lumières lorsque vous dormez”, souligne Dale Sandler. Ce dernier déplore notamment la difficulté à enrayer l’épidémie d’obésité, par le biais des recommandations classiques, à savoir manger mieux et pratiquer une activité physique régulière.

Publicité

Ces travaux comportent toutefois plusieurs limites. Tout d’abord, seule une association entre la lumière artificielle et la prise de poids a été observée ; des recherches plus approfondies sont nécessaires pour démontrer un lien de cause à effet. En outre, les données récoltées reposent sur des auto-évaluations. Il serait également intéressant de vérifier si ces résultats se confirment également pour une population masculine.

Mais ces résultats semblent concorder avec une précédente étude de 2016, qui reliait une exposition accrue à la lumière durant la nuit, à une augmentation de 10 % de l'indice de masse corporelle chez les personnes âgées.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X