Un jeune perd l'ouïe et la vue après avoir mangé des frites et des chips

Oui, manger uniquement des frites et des chips pourrait vous faire perdre l'ouïe et la vue. C’est en tout cas ce qui y est arrivé à un adolescent âgé d’à peine 17 ans, souffrant de carences.

Une mauvaise alimentation constituée principalement de frites, de chips, de pain blanc et de jambon a rendu aveugle un adolescent de 17 ans, selon un rapport publié dans Annals of Internal Medicine.

“Depuis ses 7 ans, il ne mangeait que des frites, chips, pain blanc et jambon”

Incroyable mais vrai. Ce jeune garçon britannique est devenu aveugle et sourd à cause de son régime alimentaire très peu varié. Les tests ont révélé qu'il souffrait de graves carences et de malnutrition.

La famille du jeune enfant, originaire de Bristol, a réalisé que quelque chose "n'allait pas" lorsque leur fils atteint l'âge de 14 ans.

Connu comme difficile avec la nourriture, l'adolescent se sent constamment "fatigué et malade".

À ce moment-là, les médecins lui diagnostiquent un déficit en vitamine B12 et ils lui administrent des suppléments. Le jeune décide de ne pas suivre le traitement et de ne pas améliorer son régime alimentaire.

L’année qui suit, celui-ci commence à perdre l’audition et a avoir des troubles de la vision.

Trois ans plus tard, le garçon âgé de 17 ans est emmené d’urgence au “Bristol Eye Hospital” en raison d'une perte de vision progressive, toujours selon le journal Annals of Internal Medicine.

Au moment du diagnostic, les médecins se rendent compte que le patient est atteint d’une cécité irréversible.

Aveugle à 17 ans : il souffrait de carences en vitamine B12 et D

Le jeune homme, malnutri, souffrait en réalité d’une grave carence en vitamine B12, de concentrations faibles en cuivre et en sélénium, d’un faible taux de vitamine D et d’une déminéralisation osseuse (réduction de la masse minérale de l'os).

Le docteur Denize Atan, qui l'a soigné à l'hôpital, confirme ces résultats dus à son mauvais régime alimentaire : "Il consistait essentiellement à manger une portion de frites provenant d’un snack. Il avait également l'habitude de prendre des chips (Pringles) et parfois des tranches de pain blanc et des tranches de jambon, mais jamais de fruits et légumes."

Le jeune garçon avait "une aversion pour certaines textures d'aliments qu'il ne pouvait pas tolérer. Les frites et les chips étaient donc les seuls types d'aliments qu'il souhaitait manger", confirme le médecin.

Sa mère a déclaré que les troubles alimentaires de son enfant avaient commencé "à l’âge de 7 ans" mais qu’elle ne s’était pas plus inquiétée que cela car "il avait toujours été maigre”.

Désormais, il se retrouve sans emploi ni vie sociale, selon les propos de sa mère, et souffrira, à vie, de sa perte d’audition et de sa cécité irréversible.

Le Dr Denize Atan, qui a co-rédigé le rapport publié dans Annals of Internal Medicine, et traité le patient, regrette "que les professionnels de la santé et le public sont peu conscients du lien qui existe entre une mauvaise alimentation et une perte de la vue".

L’adolescent, qui est désormais âgé de 19 ans, souffre d’un trouble de l’alimentation appelé ARFID (trouble de l'alimentation sélective et/ou restrictive).

Ceux qui souffrent de cette maladie évitent souvent les aliments ayant une texture, une odeur, un goût ou une apparence particulière, ou ne les mangent qu'à une certaine température.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.