Crise cardiaque : les femmes ont les mêmes signes que les hommes

Selon une récente étude, les femmes victimes d’une crise cardiaque auraient les mêmes symptômes que les hommes. Un constat bien loin de la réalité médicale, où la prise en charge diffère entre les deux sexes.

Des chercheurs écossais viennent de démontrer dans une nouvelle étude que les femmes ressentent les mêmes symptômes que les hommes lors d’une crise cardiaque. Or, cette nouvelle remet en cause des croyances anciennes selon lesquelles ces symptômes seraient différents selon le sexe.

Crise cardiaque : un mythe médical qui nuit aux femmes

C’est une légende dramatique qui dure depuis de longues années.

Les femmes victimes d'une crise cardiaque auraient soit-disant des symptômes "anormaux" et différents de ceux des hommes, ce qui conduirait dans certains cas à un diagnostic erroné et à des interventions médicales moins intensives.

Ce mythe aurait même abouti à 8 200 décès inutiles en Angleterre et au pays de Galles au cours de la dernière décennie.

Pour contrer ces erreurs, des chercheurs de l’Université d’Édimbourg ont répertorié les symptômes des personnes se rendant au service des urgences de l’infirmerie royale d’Édimbourg.

Toutes, avaient subi un test sanguin appelé test de “troponine”, utilisé lorsque les médecins soupçonnent une personne d'avoir une crise cardiaque.

Entre le 1er juin 2013 et le 3 mars 2017, des médecins du service des urgences ont ordonné le test de la troponine sur 1 941 personnes. Sur ces personnes, 274 ont été diagnostiquées comme ayant un type de crise cardiaque appelé NSTEMI (90 femmes et 184 hommes), qui se produit lorsque l'artère coronaire est partiellement bloquée.

La majorité des participants a déclaré ressentir des douleurs au bras gauche dont 48% d’hommes et 49% de femmes. Certains symptômes étaient plus fréquents chez les hommes comme les douleurs au dos, des sensations de brûlure ou des douleurs épigastriques (41% chez les hommes contre 23% chez les femmes).

Ainsi, la British Heart Foundation insiste sur l’importance de ces résultats : mieux rechercher les symptômes permet de mieux prendre en charge les crises cardiaques.

De précédentes études avaient également montré que les femmes avaient 50% de risques en plus de recevoir le mauvais diagnostic en cas d'infarctus du myocarde.

"Les infarctus du myocarde ou crises cardiaques sont souvent perçues comme un problème masculin, explique Jeremy Pearson, directeur médical associé au sein de la British Heart Foundation, mais plus de femmes meurent d’une maladie coronarienne que d’un cancer du sein au Royaume-Uni. Nous devons changer cette idée reçue qui provoque des souffrances inutiles et des pertes humaines évitables."

Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Il est important de reconnaître les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque pour pouvoir être pris en charge à temps :

  • Douleur ou malaise dans la poitrine qui survient soudainement et ne disparaît pas.
  • Douleur pouvant se propager à votre bras gauche ou droit, à votre cou, à votre mâchoire, à votre dos ou à votre ventre. Pour certaines personnes, la douleur ou la douleur est violente, alors que d'autres le ressentent de manière plus subtile.
  • Se sentir malade, en sueur, étourdi ou à bout de souffle.

N’oubliez pas qu’une crise cardiaque est une urgence médicale et peut mettre la vie de quelqu’un en danger.

Les personnes présentant l'un de ces symptômes doivent appeler le 15 immédiatement pour obtenir une ambulance.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.