Yeux : la cécité corticale

La cécité corticale est une maladie qui entraîne l'absence totale de la vision, de façon bilatérale. La lésion se trouve au niveau du cerveau, sur les centres de la vue. La transmission des informations à l'œil ne se fait plus.

Publicité

© Istock©iStock

Comment faire le diagnostic de cécité corticale ?

Dans le cas de la cécité corticale, la vue disparaît brutalement. Les yeux ne présentent aucun symptôme, ils ne sont pas rouges, ils ne sont pas douloureux et réagissent normalement à la lumière. Mais la personne atteinte ne voit rien. Pour s'assurer du diagnostic, on pratique une imagerie par résonance magnétique ou un scanner cérébral à la recherche d'un accident vasculaire cérébral, touchant la région occipitale où se trouvent les centres de la vue, ou encore une hémorragie cérébrale ou une infection qui auraient endommagé cette zone.

Publicité
Publicité

Que faire face à une cécité corticale ?

La prise en charge de la cécité corticale passe d'abord par le traitement de la cause. S'il s'agit d'un accident vasculaire cérébral, le sujet doit être hospitalisé et traité en urgence pour éviter l'irréversibilité des lésions et donc de la cécité définitive. Si le traitement intervient assez rapidement, la vue peut être totalement récupérée. S'il s'agit d'une hémorragie cérébrale ou d'une infection, telle qu'une méningite par exemple, un traitement doit être très vite instauré. La vue peut revenir progressivement mais parfois simplement partiellement. Quelle qu'en soit la cause, l'apparition d'une cécité corticale est toujours une urgence.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X