< Retour à l'article

Nez qui saigne : un signe d’hypertension le plus souvent

4/7
SUIVANTNez qui saigne : un signe d’hypertension le plus souvent

L’épistaxis (hémorragie nasale) est fréquente et peut révéler des problèmes plus ou moins graves selon les cas. "Chez l’adulte, c’est souvent un signe d’hypertension, affirme le Dr Nguyen. Mais certains médicaments comme l’aspirine ou les anticoagulants peuvent également en être à l’origine."

Autre cause possible : "les taches vasculaires, que l’on observe souvent chez l’enfant. Cela désigne un petit vaisseau qui éclate. Des plaies peuvent également apparaître quand l’enfant se gratte le nez."

Plus grave, un saignement de nez peut évoquer une fracture du nez mais également, plus rarement, une tumeur qui peut être à l’origine d’un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Les traitements : "En cas de taches vasculaires, le traitement consiste en la cautérisation [utilisation de la chaleur pour obturer des vaisseaux sanguins] du vaisseau responsable du saignement. En cas de fracture ou de tumeur, la chirurgie est nécessaire."

Notez également qu’un "patient opéré doit se laver le nez sept à huit fois par jour pendant la période de cicatrisation post-opératoire. En effet, il faut que la muqueuse retrouve son équilibre, donc la baigner dans l’eau tout le temps."

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

"Rhinite allergique - Vers une amélioration des traitements". Inserm. Mis à jour le 12 mars 2016.

"Comprendre la déviation de la cloison nasale". Ameli.fr. 30 juin 2017.

"Hygiène nasale : nez-ttoyez tout ça !". Ipsos. 5 février 2015.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.