Maladie rare originaire de l’Afrique de l’Ouest, la variole du singe s’est propagée en Europe et dans le monde entier ces derniers jours. Le Royaume-Uni, premier pays à annoncer un cas le 6 mai, a vu l'Espagne, le Portugal, le Canada et les Etat-Unis lui emboîter le pas.

Aujourd’hui, c’est au tour de la France. Les autorités sanitaires ont confirmé la présence d’un premier cas dans l'hexagone, en Île-de-France. Il s’agit d’un homme de 29 ans, sans antécédent de voyage dans un pays où circule le virus, a précisé la Direction générale de la Santé et Santé publique France. Ne présentant pas de symptômes graves, l’individu est actuellement isolé à son domicile.

Santé Publique France et l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France dirigent actuellement une enquête épidémiologique approfondie afin de déterminer l’origine de cette contamination. Les personnes ayant été en contact étroit avec ce patient sont en cours de recensement et recevront les informations sur la conduite à tenir, afin d’éviter la propagation du virus.

Variole du singe : une maladie dangereuse ?

Cette infection, également appelée "monkeypox" provient de la famille de la variole humaine. C’est une maladie qui se transmet naturellement des animaux à l’être humain. La contamination passe par la salive, mais également par le contact direct avec les lésions cutanées ou les gouttelettes. L’environnement du malade peut aussi être contaminant ( sa literie, ses vêtements…).

Ce virus, qui dure généralement entre deux à quatre semaines, débute par une fièvre de un à trois jours. L’infection se caractérise également par des douleurs musculaires, un mal de dos, des frissons, de la fatigue ou des ganglions lymphatiques enflés. Ces symptômes peuvent apparaître entre cinq et 21 jours après la contraction du virus.

Il n’existe actuellement aucun traitement pour la soigner. Mais la maladie est généralement bénigne. Elle guérit le plus souvent d’elle-même, au bout de deux à trois semaines.

Monkeypox : un risque de nouvelle pandémie ?

Pour le moment, les autorités restent rassurantes et soulignent le fait que la maladie est peu contagieuse entre humains. Mais la période d’incubation, située entre 5 et 21 jours, les inquiètent. En effet, pendant ce laps de temps, la personne atteinte peut ne pas être consciente de la maladie et donc la retransmettre.

Pour faire face à cette propagation, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a recommandé la vaccination des personnes à risque. Il n’existe pas de vaccin spécifique pour la variole du singe, mais le traitement contre la variole permettrait une protection de plus de 80 %. L'organisme recommande également "d’isoler et de tester les cas suspects et de les notifier rapidement".

Transmission virale : l’OMS alerte sur une hausse prochaine du nombre de cas

La multiplication des foyers alarme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui observe de près les conditions de transmissions. Les autorités sanitaires ont remarqué qu’un grand nombre des cas concernaient des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, suggérant une transmission du virus par voie sexuelle. A ce sujet, le directeur de l’OMS pour l'Europe, Hans Kluge, a insisté sur l'importance de ne pas "stigmatiser ou discriminer les personnes ayant contracté la maladie".

Avec "la saison estivale, les rassemblements de masse, les festivals et les fêtes", le responsable de la santé craint également que "la transmission s'accélère". Au 21 mai, 92 cas de variole du singe ont été confirmés par analyses en laboratoire dans le monde, mais de nombreux autres sont encore en cours d'investigation. Le Royaume-Uni enregistre de son côté "chaque jour de nouveaux cas", a indiqué à la BBC la Dr Susan Hopkins, responsable médicale de l’Agence britannique de sécurité sanitaire. En France, la Direction générale de la Santé (DGS) a confirmé à nos confrères de Ouest France que plusieurs autres cas suspects étaient actuellement à l’étude dans l'Hexagone.

Sources

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/trois-questions-sur-la-variole-du-singe-dont-des-dizaines-de-cas-ont-ete-detectes-en-europe_2173757.html

https://www.20minutes.fr/sante/3293495-20220519-variole-singe-nouveau-virus-inquiete-autorites-sanitaires-europe

https://www.sudouest.fr/sante/destination-sante/variole-du-singe-une-transmission-sexuelle-11038154.php

https://medicalxpress.com/news/2022-05-europe-health-monkeypox-cases.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.