L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché son niveau d'alerte maximal face à l'épidémie de variole du singe le 23 juillet 2022. Pour lutter contre cette maladie, la France a élargi sa campagne de vaccination de manière préventive, suivant à l'avis de la Haute autorité de santé (HAS) du 7 juillet 2022.

Monkeypox : deux doses pour lutter contre le virus

Dans le cadre des mesures sanitaires françaises lancées pour lutter contre la variole du singe, plus de 114 centres de vaccination ont ouvert leurs portes en métropole et dans les Outre-mer. Le ministre de la Santé a annoncé sur Twitter le 28 juillet 2022 que “11 284 personnes sont désormais protégées contre la maladie”.

Certains d’entre eux devront, toutefois, attendre l’administration d’une deuxième injection, voire une troisième, pour être protégé à 100% contre le virus MonkeyPox. En effet, le schéma de vaccination comporte 2 doses, espacées de 28 jours. “Les personnes qui auraient déjà été vaccinées contre la variole dans leur enfance ne doivent recevoir qu'une seule dose. Les personnes immunodéprimées, 3 doses” précisent les autorités.

Les doses contre la variole du singe sont proposées aux personnes identifiées comme contacts à risque ainsi qu’aux professionnels de santé exposés à la maladie. Par ailleurs, la vaccination peut être réalisée de manière préventive pour :

“La vaccination peut aussi être envisagée au cas par cas pour les professionnels de santé amenés à prendre en charge les personnes malades”, précise Santé Publique France.

Deux vaccins de 3ᵉ génération sont efficaces face à la variole du singe : Imvanex et Jynneos. Ils sont interchangeables. C’est-à-dire que la seconde injection peut ainsi se faire avec un vaccin différent de la première. 32 486 doses de ces produits ont été livrées dans les différents centres.

"Le vaccin protège efficacement à partir de 2 semaines après la 2ᵉ dose, soit 6 semaines après la 1ʳᵉ dose, et à partir de 7 jours après la dose de rappel chez les personnes ayant déjà été vaccinées contre la variole auparavant", explique Vaccination Info Service.

Variole du singe : près de 2 000 cas en France

Selon les autorités sanitaires, 1 955 cas confirmés d'infections au virus Monkeypox ont été recensés en France au 28 juillet 2022. Les cas résidaient le plus fréquemment en Ile-de-France (814 cas, soit 53 % des cas dont la région de résidence est connue), en Occitanie (170 cas, soit 11 %) et en Auvergne-Rhône-Alpes (161 cas, soit 10 %).

La majorité des patients sont des hommes. 12 femmes et 2 enfants de moins de 15 ans) ont été recensés parmi les malades. Les cas adultes ont un âge médian de 36 ans.

Sources

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15816

https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Variole-du-singe-Monkeypox

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2022/cas-de-variole-du-singe-point-de-situation-au-28-juillet-2022

https://www.paris.fr/pages/variole-du-singe-ce-qu-il-faut-savoir-21437

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.