Sommaire

À l’heure où la variole du singe suscite la panique en Europe et dans le monde, le Dr Amr Bayoumy, virologue à l'Université de Coventry (UK), interviewé par nos confrères du Sun répond à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le virus.

Appelée aussi Monkeypox, il s’agit d’une maladie infectieuse due à un othopoxvirus habituellement transmise à l’Homme dans les zones forestières d’Afrique du Centre et de l’Ouest par des rongeurs sauvages ou des primates. Une transmission inter-humaine est également possible, en particulier au sein du foyer familial ou en milieu de soin.

"Mais alors que le Monkeypox est génétiquement similaire à la variole, il est moins grave", assure toutefois le virologue anglais.

La variole du singe est endémique dans certaines parties de l'Afrique, ce qui signifie qu'il est constamment présent et représente quelque 9 000 cas par an.

Variole du singe : pourquoi l’appelle-t-on Monkeypox ?

Le terme Monkeypox suggère que ce virus provient des singes, or les scientifiques n’ont pas encore réussi à le prouver.

"La variole du singe a été isolée pour la première fois à partir de singes de laboratoire en 1958, d'où son nom. Cependant, on pense que l'hôte naturel est des rongeurs tels que des rats, des souris et des écureuils, et non des singes", partage le Dr Bayoumy.

C’est en 1970 qu’il a été découvert pour la première fois chez l’Homme.

Originaire de l’Afrique de l’Ouest, la variole du singe s’est propagée en Europe et dans le monde entier. Le Royaume-Uni a été le premier pays à annoncer un cas le 6 mai 2022.

Comment se propage la variole du singe ?

La plupart du temps, une personne est infectée après un contact avec un animal infecté. Or, la variole du singe peut également être transmise par contact étroit avec une personne qui semble être la principale source de l’épidémie qui sévit actuellement.

Vous pouvez vous trouver contaminer si vous entrez en contact avec les lésions cutanées d'une personne infectée ou des objets qu'elle a contaminés "comme la literie, les serviettes ou les vêtements", ajoute le Dr Bayoumy.

Le virus peut aussi être transmis durant un rapport sexuel, même s’il n’est pas considéré comme sexuellement transmissible.

Monkeypox : quels sont les symptômes en cas de contamination ?

Les symptômes engendrés par le virus Monkeypox débutent souvent par une forte fièvre accompagnée de maux de tête, de courbatures et d’asthénie. Après 2 jours environ, apparaît une éruption vésiculeuse, faite de vésicules remplies de liquide qui évoluent vers le dessèchement, la formation de croutes puis la cicatrisation.

"Les éruptions cutanées commencent généralement un à trois jours après une fièvre. Les symptômes peuvent durer de deux à quatre semaines et, dans la plupart des cas, une personne se rétablit généralement", précise le virologue anglais.

Ils surviennent en principe entre 5 et 21 jours après l’infection.

Combien de temps êtes-vous contagieux ?

Vous êtes contagieux jusqu'à ce que les croûtes qui se forment sur une éruption cutanée tombent, indique le Dr Bayoumy.

Variole du singe : quelles sont les personnes à risque ?

Toute personne en contact de près ou de loin avec une personne infectée est à risque.

Si vous avez récemment voyagé en Afrique de l'Ouest ou centrale, vous êtes également considéré comme à risque plus élevé.

En principe, selon le Dr Bayoumy, les jeunes sont plus susceptibles de le contracter. "Les personnes de moins de 50 ans peuvent être plus sensibles en raison de la fin des campagnes de vaccination contre la variole dans le monde dans les années 1980", assure le virologue.

Le Dr Bayoumy n’est pas le premier médecin à évoquer la vaccination contre la variole. L’obligation vaccinale contre la variole avait été levée dans les années 80, après l’annonce de l’éradication du virus par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé). Les générations qui ont suivie n’ont ainsi pas été contraintes de se faire vacciner. De la famille des poxvirus, la variole du singe est une cousine de la variole. Elle peut donc être combattue par le même vaccin.

"Les quinquagénaires ne peuvent, en principe, pas être contaminés, contrairement aux trentenaires d’aujourd’hui", avait estimé Daniel Lelièvre, chef des maladies infectieuses de l’hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne), interviewé par nos confrères du Parisien.

Des études ont montré que le vaccin contre la variole est efficace à environ 85 % contre le Monkeypox.

Comment vous prémunir contre la variole du singe ?

Si un de vos proches est victime de la variole du singe, évitez tout contact étroit. Toute personne ayant un contact direct ou familial avec un cas confirmé doit s'isoler pendant 21 jours.

"Évitez de partager la literie, les serviettes ou les vêtements. Lavez-vous régulièrement les mains à l'eau et au savon ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool. Évitez tout contact avec des rongeurs de compagnie susceptible d’avoir la variole du singe", préconise le Dr Bayoumy.

Monkeypox : peut-on guérir ?

En cas d’infection au Monkeypox, le patient guérit en principe spontanément au bout de 3 semaines.

Or, il peut s’avérer plus sérieux chez les enfants et les personnes immunodéprimées.

La maladie peut aussi se compliquer et générer des surinfections des lésions cutanées, des atteintes respiratoires, digestives, ophtalmiques ou neurologiques.

Sources

https://www.thesun.co.uk/health/18718452/monkeypox-expert-need-know/

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2022/cas-de-monkeypox-point-de-situation-au-28-mai-2022

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.