La Haute Autorité de Santé recommande, dans un avis rendu public le 8 juillet 2022, “qu’une vaccination préventive soit proposée aux groupes les plus exposés au virus”. Parmi ces personnes, l’instance précise que ce sont “les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans qui sont multipartenaires, les personnes en situation de prostitution, et les professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle”.

Depuis le 20 mai dernier, une “vaccination réactive post-exposition” était déjà proposée aux personnes ayant eu un contact considéré “comme à risque” avec une personne infectée. Le gouvernement précise toutes les personnes volontaires et concernées “pourront accéder à la vaccination sur la base d’une auto-déclaration de leur statut de personne cible pour la vaccination, après évaluation de la balance bénéfice-risque individuelle de cette vaccination.”

Vaccin anti-Monkeypox : plusieurs centres déployés dans toute la France

La région Ile-de-France est de loin la plus impactée par l’épidémie, avec 781 cas de Monkeypox recensés par Santé publique France au 26 juillet 2022 (sur 1837 cas confirmés en France). Pour faire face à cette épidémie, le ministre de la Santé François Braun, invité chez BFM TV lundi 25 juillet, a indiqué tout mettre en place pour augmenter le rythme de vaccination. “Demain ouvrira à Paris, puisque la concentration des cas se fait en Île-de-France, un centre, qui va pouvoir augmenter très significativement le volume des vaccinations. Nous avons les doses, il faut maintenant les bras pour vacciner. Cela repose sur les professionnels de santé”, a-t-il précisé.

D’autres centres ont ouvert dans l’Hexagone ou “vont s’ouvrir dans les semaines à venir, pour couvrir l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin”. Ils sont coordonnés au niveau régional par les Agences Régionales de Santé (ARS) et sont répertoriés sur le site du gouvernement www.sante.fr/monkeypox.

Doses insuffisantes, créneaux indisponibles… Où en est le plan de vaccination ?

Cette épidémie touche très majoritairement (plus de 9 cas sur 10) des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH). Pour certain·e·s d'entre nous, la nouvelle a fait ressurgir le traumatisme des années sida”, observe l’Inter-LGBT dans un communiqué du 25 juillet.

"Des livraisons de doses de vaccin insuffisantes, des circuits d’approvisionnement désorganisés"

La fédération qui regroupe une soixantaine d’associations militant pour les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres, constate “par de nombreuses remontées les difficultés à prendre rendez-vous” pour une vaccination, relevant notamment des “livraisons de doses de vaccin insuffisantes, circuits d’approvisionnement désorganisés, lieux de vaccination insuffisants, créneaux indisponibles sur Doctolib”.

Ce jeudi 27 juillet, et malgré les annonces gouvernementales, le problème semble toujours d’actualité. La rédaction Medisite a tenté de prendre rendez-vous pour une vaccination contre la variole du singe en Ile-de-France. Résultat : le premier rendez-vous possible à Paris est à la date du 27 septembre prochain, soit dans deux mois.

Pour rappel, le schéma vaccinal contre la variole du singe comprend deux doses à 28 jours d’intervalle, “ou une dose unique pour les personnes ayant déjà été vaccinées contre la variole, et trois doses pour les personnes immunodéprimées”, précise le gouvernement.

Sources

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/monkeypox-mise-en-oeuvre-de-la-vaccination-et-no-d-information#:~:text=La%20vaccination%20contre%20le%20Monkeypox,doses%20pour%20les%20personnes%20immunod%C3%A9prim%C3%A9es). 

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2022/cas-de-variole-du-singe-point-de-situation-au-21-juillet-2022 

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3351443/fr/monkeypox-une-vaccination-preventive-proposee-aux-personnes-les-plus-a-risque-d-exposition 

https://www.inter-lgbt.org/cp_mkp_25072022/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.