Bacterie E.coli : 13 cas graves et un deces dans 5 regions

Les autorités sanitaires françaises ont annoncé en fin de semaine avoir lancé des investigations concernant l’augmentation inquiétante du nombre de contaminations graves liées à la bactérie E.coli depuis le début du mois de février. Pour l’heure, cinq régions seraient concernées, avec treize cas graves et un décès.

Bactérie E.coli : trouver la source de contamination

L’agence Santé publique France recense treize cas graves d’infection à la bactérie E.coli chez des enfants âgés de 1 à 15 ans ainsi que le décès suspect d’un enfant, dont l’âge n’a pas été précisé. Tous ont été atteints par un syndrome hémolytique et urémique (SHU), c’est-à-dire la complication d'un épisode de diarrhée souvent accompagnée de sang (colite hémorragique), des douleurs abdominales et parfois de vomissements et de la fièvre. L’infection peut aller jusqu’à provoquer une insuffisance rénale aiguë. Potentiellement grave pour les jeunes enfants, cette maladie infectieuse est le plus souvent d’origine alimentaire et causée par une bactérie de la famille des Escherichia coli.

L'enquête cherche à “identifier une éventuelle source de contamination commune et à mettre en place les mesures appropriées”, indique Santé publique France. “A ce stade, l'investigation épidémiologique n'exclut aucune piste”.

Plusieurs sources de contamination potentielle sont donc actuellement explorées :

  1. L'ingestion d'aliments contaminés consommés crus ou peu cuits.
  2. La contamination par des mains souillées portées à la bouche, après avoir touché des animaux porteurs de la bactérie ou leur environnement contaminé.
  3. Le contact avec une personne malade qui excrète la bactérie dans ses selles.

Bactérie E.coli : comment prévenir les risques ?

Deux types d'aliments sont particulièrement sensibles : les viandes hachées et les produits à base de lait cru. Comme pour toute toxi-infection alimentaire, des règles d’hygiène permettent d’éviter la transmission de la maladie :

  • le lavage des mains systématique avant la préparation des repas ;
  • les légumes, les fruits et les herbes aromatiques doivent être soigneusement lavés, particulièrement lorsqu’ils sont consommés crus ;
  • les aliments crus doivent être conservés séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés ;
  • les plats cuisinés et les restes alimentaires doivent être rapidement mis au réfrigérateur et suffisamment réchauffés et consommés rapidement ;
  • les ustensiles de cuisine et les plans de travail doivent être soigneusement nettoyés ;
  • les enfants ne doivent pas boire d’eau non traitée (eau de puits, torrent, etc.) et éviter d’en avaler lors de baignades (lac, étang, etc.).

Chaque année, il y aurait entre 100 et 165 enfants atteints de syndrome hémolytique et urémique, d’après les données de Santé publique France qui a mis en place un dispositif de surveillance de cette maladie depuis 1996.

Nous vous laissons découvrir en images quels sont les nombres de cas précis dans les cinq régions touchées par ces contaminations.

Nouvelle Aquitaine

1/5
Bactérie E.coli : 13 cas graves et un décès dans 5 régions

5 cas ont été enregistrés.

Hauts-de-France

2/5
Bactérie E.coli : 13 cas graves et un décès dans 5 régions

3 cas ont été enregistrés.

Pays de la Loire

3/5
Bactérie E.coli : 13 cas graves et un décès dans 5 régions

1 cas a été enregistré.

Ile-de-France

4/5
Bactérie E.coli : 13 cas graves et un décès dans 5 régions

3 cas ont été enregistrés.

Bretagne

5/5
Bactérie E.coli : 13 cas graves et un décès dans 5 régions

1 cas a été enregistré.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/investigations-en-cours-de-cas-de-syndrome-hemolytique-et-uremique-shu#:~:text=Le%20syndrome%20h%C3%A9molytique%20et%20ur%C3%A9mique,coli%20(E.%20coli). 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.