Glyphosate : un désherbant augmente les risques de maladie du foie

Publié le 17 Mai 2019 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Le glyphosate, ingrédient principal du Roundup, tueur de mauvaises herbes produit par l’enseigne Mosento, vient d’être associé à des effets très négatifs sur le foie.
Publicité

Glyphosate : un désherbant augmente les risques de maladie du foie© Istock

Au sein d’une nouvelle étude, des chercheurs de la faculté de médecine de l’Université de Californie ont établi un lien entre un herbicide et certaines maladies du foie. Le désherbant concerné est le Roundup, produit par l’enseigne américaine Monsanto, qui contient principalement du glyphosate. Cet herbicide, intégré au produit, serait très nocif pour le foie. « Il y a une poignée d’études autour du glyphosate menées sur des animaux, qui démontrent toutes la même chose : le développement d’une pathologie du foie », a déclaré Paul J. Mill, l’un des dirigeants de la recherche au sein d’un communiqué partagé par EurekAlert, association américaine pour le progrès de la science. Avec une équipe de chercheurs, il décide alors d’étudier les effets du glyphosate sur les humains. « Il est vrai que nous sommes régulièrement exposés à de nombreuses substances chimiques. Nous en avons étudié un. », précisent les chercheurs.

Publicité
Publicité

L’herbicide, à l’origine de cirrhose

Les scientifiques ont examiné l’excrétion de glyphosate dans les échantillons d’urine de deux groupes de patients : l’un composé de personnes diagnostiquées de NASH(stéatose hépatique non alcoolique), et le second, en bonne santé. La stéatohépatite non alcoolique, appelée aussi cirrhose non alcoolique est fréquente mais peu connue. Elle survient par une accumulation progressive de graisse au niveau du foie. Les résultats des tests d’urines sont sans appel : les résidus de glyphosate sont significativement plus élevés chez les patients atteints de cirrhose que chez les autres. Comparés aux études antérieures menées sur des animaux, les résultats corroborent et suggèrent un lien entre l’utilisation du glyphosate dans les désherbants vendus dans le commerce, qui ont augmenté ces 25 dernières années, et la prévalence des maladies du foie en hausse. En effet, le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé aux USA.

Cirrhose non alcoolique : reconnaître les premiers symptômes

La cirrhose non alcoolique peut être silencieuse pendant plusieurs années. Mais au fil du temps, certains patients vont ressentir une gêne abdominale, au niveau du foie, mais aussi une sensation de mal-être plus général. A force, cette cirrhose entraîne une grande fatigue et une jaunisse. Elle se traduit aussi par des urines foncées et des œdèmes au niveau des membres inférieurs. Cette pathologie ne se limite pas qu’aux douleurs physiques. Elle peut aussi être à l’origine de troubles cognitifs et pertes de mémoire.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X