Attention à cette étrange maladie oculaire de "saison". Si vous vous levez en ayant très mal à un œil à l’approche de Noël, sachez que vous souffrez peut-être de "l'œil de Noël". Également connu sous les noms de "syndrome d'Albury-Wodonga", "d’œil de récolteur" ou de "kératite de récolteur", cette pathologie désigne un ulcère de l’œil. Le terme "œil de Noël" est celui donné par le médecin confronté pour la première fois à ces cas d'érosion cornéenne aiguë qui semblent se produire uniquement entre la fin novembre et la mi-janvier dans les régions rurales de la Nouvelle-Galles du Sud, un État du sud-est de l’Australie.

Un œil enflé et des brûlures sur la cornée

Cette affection douloureuse qui affecte la cornée, la couche externe transparente et protectrice de l'œil, a été identifiée pour la première fois dans les années 1970 en Australie. Cette épidémie saisonnière est causée par de petits scarabées Orthoperus, un groupe de coléoptères présent en Australie. L'œil de Noël est longtemps resté une maladie mystérieuse. En règle générale, les personnes atteintes se présentent chez l'ophtalmologue ou aux urgences au petit matin avec un œil enflé et une douleur oculaire extrême. Ils ont le plus souvent tondu leur pelouse ou jardiné la veille et se sont donc réveillés le matin avec une douleur intense au niveau de l'œil. "La douleur associée à l'œil de Noël, qui se déclenche généralement le matin, est terrible", explique Robert Holloway, optométriste. "Les personnes touchées la décrivent comme une véritable torture, comparable à un accouchement", précise le spécialiste sur le site Good vision for life. Cette maladie monoculaire touche la plupart du temps un œil à la fois.

Les recherches ont donc révélé que cette maladie mystérieuse était due à l’Orthoperus, un petit coléoptère indigène qui libère un produit chimique lorsqu'il est écrasé sur les yeux ou la peau. "Le produit chimique, connu sous le nom de Pederin, provoque des démangeaisons et des brûlures sur la cornée", détaille le site Good vision for life. Une maladie terrible lorsqu'elle touche les enfants car ils ne peuvent souvent pas exprimer la gravité de la douleur qu'ils ressentent.

Des gouttes anesthésiantes pour soulager la douleur

Une fois le diagnostic posé, le traitement de de "l'œil de Noël" est assez simple. En effet, l'optométriste ou l’ophtalmologue prescrit des gouttes oculaires anesthésiantes pour soulager la douleur. "Les niveaux de douleur diminuent à mesure que l'épithélium cornéen récupère", explique Robert Holloway. Autre bonne nouvelle, cette maladie touchant les yeux n’est pas contagieuse.

En outre, sachez que la grande majorité des patients atteints de l'œil de Noël guérissent parfaitement sans conserver aucun effet secondaire indésirable persistant. Ils reviennent à leur capacité visuelle normale d'avant l'incident et il n'y a aucun signe résiduel de l'ulcère cornéen qui perdure dans le temps. " On comprend que l'œil de Noël puisse être stressant pour la personne qui en souffre donc les soins, le réconfort et le contrôle de la douleur sont les clés de la gestion de cette affection inhabituelle", conclut l'optométriste à ce sujet.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Christmas Eye – not as fun as its name, Good vision for life,12 décembre 2019.

https://goodvisionforlife.com.au/2019/12/12/christmas-eye/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.