Au moins 300 pêcheurs sénégalais sont revenus de mer avec une maladie de la peau le 20 novembre dernier à Dakar, la capitale du pays. RTL rapporte que selon le ministère de la Santé, cette maladie pourrait avoir une "origine toxique". Le premier cas de cette pathologie remonte au 12 novembre dernier. "Depuis deux jours, nous avons vu effectivement apparaître au niveau de Thiaroye (un port au sud de Dakar) une maladie dite mystérieuse qui attaque les pêcheurs qui reviennent de mer, qui souvent ont des lésions", avait en effet déclaré le ministre de la Santé du Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr. Parmi ces cas, 18 ont été hospitalisés et les autres sont pris en charge dans des endroits dédiés.

"Ce que nous pouvons dire aujourd'hui, c'est que ce n'est pas du tout lié à la Covid parce que les tests Covid ont été négatifs, et on n'a pas non plus vu la présence de virus, ce qui bien sûr peut nous faire penser à une origine toxique", a ajouté le ministre. L'Institut Pasteur et le centre anti-poison du ministère ont été sollicités pour analyser les causes de la maladie de peau. Elle se caractérise par l'apparition de boutons, parfois impressionnants, sur le visage, les bras ou les parties génitales. Certains pêcheurs atteints présentent aussi des maux de tête et ont des températures légèrement élevées.

Pourtant, selon un médecin sénégalais interrogé par Dakarmidi, cette pathologie pourrait être la varicelle. "La varicelle est une maladie contagieuse due au virus de la varicelle, on l’a qu’une seule fois dans sa vie, après on acquiert une immunité… Sa contamination est très rapide. C’est pour cela que dans les villages de pêcheurs où on observe une grande promiscuité, cela peut paraître logique que la maladie touche autant de personnes en si peu de temps", explique-t-il. Selon lui, "on devrait les isoler, leur donner un traitement symptomatique, et attendre la guérison spontanée…".

L’eau de mer va être analysée pour découvrir l’origine de l’infection

Une hypothèse qui paraît peu probable au vu des déclarations du ministre de la Santé sénégalais qui assure qu'"il n'y a pas de soupçon" que cette maladie soit contagieuse puisque "seuls les pêcheurs qui reviennent de la mer sont touchés" et qu'il n'y a pas de propagation à leur domicile. Afin de découvrir l'origine de la mystérieuse maladie, les services de l'Environnement sénégalais vont analyser de l'eau de mer selon le ministre de la Santé.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.