Les cas de gale se multiplient depuis la rentrée 2018. CEtte fois encore un cas vient d'être signalé dans les Côtes-d'Armor. Selon Ouest France, c'est le collège Saint-Charles à Saint-Brieux qui aurait été touché. Selon un courrier du médecin-conseil de l'Agence régionale de santé relayé par le média régional, il n'y aurait qu'une seule personne concernée, un élève de cinquième. "Des mesures ont été mises en place pour éviter des cas secondaires. Le malade et son entourage ont été traités", aurait écrit le médecin, selon Ouest-France. Le jeune patient aurait été interdit de revenir dans l'établissement jusqu'à ce qu'il soit guéri pour éviter une propagation du nombre de cas.

Gale comment la reconnaître ?

La gale étant une maladie très contagieuse avec une période d'incubation de 4 à 6 semaines, les parents des élèves ont reçu des instructions leurs précisant d'être vigilants au moindre symptôme inquiétant chez leurs enfants.

La gale peut se présenter de trois façons différentes sur le Syndicat National des Dermatologue (SND) : le principal signe est une rougeur qui provoque des démangeaisons appelées "prurit". Il se déclare principalement au niveau des poignets, face antérieure des jambes, fesses, organes génitaux, mamelons". La seconde forme qui touche les personnes avec une mauvaise hygiène corporelle se présente sous forme de sillons et enfin la dernière, très rare, est appelée la gale croûteuse, elle très contagieuse, un seul contact suffit et "ne se retrouve que chez des patients très particuliers avec une baisse des défenses immunitaires (atteintes d'un cancer, du Sida)", rapporte le SND.

Mais comment peut-on attraper la gale ?

La gale est une affection très répandue causée par un parasite appelé le sarcopte de la gale. Cet acarien infeste les replis chauds et humides de la peau, tels que les aisselles, les fesses, et l'aine. On les retrouve à l'arrière des genoux, à l'intérieur des coudes et des poignets et entre les doigts. Il est rare que la gale se fixe au cuir chevelu ou la paume des mains, et la plante des pieds. "C'est un parasite qui n'est pas en lien avec l'état de propreté des gens. Il faut un contact cutané direct et prolongé avec la personne ou alors avec des tissus", détaille le Dr Sylvie Escard, conseillère technique de la délégation Puy-de-Dôme de l'ARS pour France 3 Auvergne.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Saint-Bieuc. Un cas de gale au collège Saint-Charles, Ouest-France, 15 octobre 2018

Vidéo : Alerte à la gale dans une école maternelle de Rennes !