Alors que la cigarette électronique ne cesse de trouver de nouveaux adeptes, elle pourrait en réalité nuire à votre cœur. Selon une étude de chercheurs de l'université de Floride du Sud, publiée dans The American Journal of Physiology-Heart and Circulatory Physiology, la nicotine aromatisée diffusée par vapotage par les cigarettes électroniques aurait une toxicité cardiaque. Les arômes de bonbon ou de vanille qui font fureur chez les jeunes seraient en réalité cardiotoxiques et perturberaient l'activité électrique normale du cœur.

Vapoter interfère avec le fonctionnement normal du cœur

Comme le rapporte The Statesman, dans l'étude, l'équipe de recherche a rendu compte d'une série d'expériences évaluant la toxicité des liquides de vapotage aromatisés des cigarettes électroniques dans les cellules cardiaques de jeunes souris. Les chercheurs ont en effet testé la toxicité de trois saveurs populaires de liquides de vapotage : la saveur de fruits, la cannelle et la crème vanille. Les trois liquides aromatisés se sont révélés toxiques pour les cellules musculaires cardiaques des souris cultivées en laboratoires. "Dans l'ensemble, nos découvertes dans les cellules et les souris indiquent que le vapotage interfère avec le fonctionnement normal du cœur et peut potentiellement conduire à des troubles du rythme cardiaque", a déclaré l'auteur de l'étude, Sami Noujaim, de l'Université de Floride du Sud aux États-Unis.

Lors de la suite de l'étude, des cellules cardiaques dérivées de cellules souches pluripotentes humaines ont été exposées à trois vapeurs électroniques distinctes. Alors que la première vapeur électronique contenant le seul solvant a interféré avec l'activité électrique et la fréquence de battement des cellules cardiaques, une seconde vapeur électronique avec de la nicotine ajoutée au solvant a augmenté les effets toxiques sur ces cellules. Enfin, la troisième vapeur électronique composée de nicotine, de solvant et d'arôme de crème à la vanille (la saveur précédemment identifiée comme la plus toxique) a augmenté encore davantage les dommages causés aux cellules cardiaques.

Hausse de la tachycardie ventriculaire

"Cette expérience nous a montré que les produits chimiques aromatisants ajoutés aux dispositifs de vapotage peuvent augmenter les dommages (cardiaques), au-delà de ce que la nicotine seule peut faire", alerte l'auteur de l'étude. En effet, les résultats ont montré que les souris exposées au vapotage étaient plus sujettes à une perturbation du rythme cardiaque anormale et dangereuse, connue sous le nom de tachycardie ventriculaire, par rapport aux souris témoins.

En 2019, déjà, une étude de l’institut cardiovasculaire de l’Université Stanford publiée dans le Journal of American Cardiology avait assuré que vapoter pouvait entraîner des risques pour le cœur. Les chercheurs étaient déjà parvenus à démontrer que les saveurs, même dans des liquides ne contenant pas de nicotine, causaient causaient des dysfonctions des vaisseaux sanguins qui augmentent les risques de maladie cardiovasculaire. Des conclusions qui poussent à réfléchir sur la réglementation de ces "vapoteuses".

Sources

In vitro and in vivo cardiac toxicity of flavored electronic nicotine delivery systems, American Journal of Physiology-Heart and Circulatory Physiology, 20 novembre 2020. 

Flavours added to vaping devices can damage the heart : Study, The Statesman, 14 décembre 2020. 

Les saveurs de votre vapoteuse pourraient nuire à votre coeur, Vice, 29 mai 2019.

Modeling Cardiovascular Risks of E-Cigarettes With Human-Induced Pluripotent Stem Cell–Derived Endothelial Cells, Journal of the American College of Cardiology, juin 2019. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.