L’hormone de l’amour posséderait des bienfaits encore plus étendus que ce qui était jusqu’ici reconnu, selon ce que révèle la dernière découverte scientifique. En effet, l’ocytocine pourrait aider le cœur à se remettre d’une crise cardiaque. Naturellement produite et sécrétée par le cerveau, l’ocytocine se libère dans le cadre de relations affectives, lorsqu’un moment d’amour et de bien-être se profile ou même à certaines étapes de la maternité et particulièrement lors de l’accouchement mais ce n’est pas tout !

Santé cardiaque : l’hormone du bonheur pour régénérer le cœur

En menant des expérimentations sur des cultures de poissons zèbres ainsi que de cellules humaines, des chercheurs américains, dont les travaux ont été publiés dans la revue Frontiers in Cell and Developmental Biology, se sont penchés sur la régénération du cœur à la suite d’une crise cardiaque et plus particulièrement sur les fonctions réparatrices de l’hormone de l’amour sur le principal agent de la circulation du sang. Finalement, il a été découvert que l’ocytocine avait stimulé le développement des cellules souches dérivées de l’épicarde - comprenez l’une des couches de la surface externe du cœur – et accentué leur migration vers le muscle cardiaque.

« Ici, nous montrons que l'ocytocine, un neuropeptide également connu sous le nom d'hormone de l'amour, est capable d'activer les mécanismes de réparation cardiaque dans les cœurs blessés chez les poissons zèbres et les cultures de cellules humaines, ouvrant la porte à de nouvelles thérapies potentielles pour la régénération cardiaque chez l'homme», a argumenté le Dr Dr Aitor Aguirre, co-auteur des travaux et professeur au Département de génie biomédical de l'Université d'État du Michigan (États-Unis). De nouvelles thérapies et pas des moindres lorsque l’on réalise que les maladies cardiovasculaires constituent l’une des principales causes de mortalité dans le monde.

L’ocytocine, l’hormone aux nombreux bienfaits

« L'ocytocine est une hormone neuroendocrine hypothalamique mieux connue pour ses fonctions dans la parturition [NDLR : comprenez l’accouchement naturel], la lactation et les liens sociaux. Cependant, l’hormone joue également d'autres rôles physiologiques moins connus, notamment dans le système cardiovasculaire, où il abaisse la tension artérielle, induit des effets inotropes et chronotropes négatifs et sert d'anti-inflammatoire et d'antioxydant», ont expliqué les auteurs de l’étude.

De nombreux bienfaits et vertus sont donc prêtés à l’hormone de l’amour et du bonheur, qui s’utilise déjà dans les établissements hospitaliers pour diverses raisons médicales. Pour autant, si cette dernière découverte demande de plus amples recherches pour pouvoir espérer tirer une piste thérapeutique optimale et officiellement efficace, elle véhicule son lot d’espoir quant aux prochaines avancées scientifiques.

« Dans l'ensemble, nos résultats établissent un lien auparavant non caractérisé entre la libération d’ocytocine après une lésion cardiaque et la régénération cardiaque et fournissent des preuves à l'appui de l'idée que la régénération cardiaque est, au moins partiellement, sous contrôle neuroendocrinien […] Notre recherche révèle pour la première fois un mécanisme évolutif contrôlé par le cerveau induisant une reprogrammation et une régénération cellulaires du cœur blessé de mammifère et de poisson zèbre, une découverte qui pourrait contribuer à des avancées translationnelles pour le traitement des lésions cardiaques », se sont réjouis les scientifiques à l’origine de cette édifiante révélation.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.eurekalert.org/news-releases/966281

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fcell.2022.985298/full

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.