Sommaire

Qu’est-ce qu’un coup de soleil ?

Le nom médical du coup de soleil est l’érythème actinique. Il s'agit d'une brûlure, due à l'exposition aux rayons ultra-violets B (UVB) du soleil. Ces derniers ont une longueur d’ondes de 315 à 280 nm et sont responsables de la majorité des cancers de la peau.

De leur côté, les UVA brûlent environ 1000 fois moins que les UVB, et ne génèrent donc pas de réaction cutanée immédiate. Mais ils n'en sont pas moins mauvais, puisqu'ils sont plus difficiles à stopper et pénètrent dans la peau en profondeur. Ils favorisent donc l'apparition des rides, des taches brunes et peuvent aussi être à l'origine de cancers. D'où l'importance d'opter pour une crème solaire qui protège contre ces deux types de rayons ultra-violets.

Concrètement, "les UV B atteignent les mélanocytes, des cellules cutanées qui font alors remonter les pigments de mélanine à la surface de la peau. Si vous restez trop longtemps au soleil, les cellules de la peau sont abîmées par les UV et cela aboutit à une brûlure de la peau. Le principal danger réside dans la répétition des coups de soleil : celle-ci porte atteinte à l’ADN des cellules qui ne parvient plus à se réparer. Des grosses taches de rousseur apparaissent alors sur les zones exposées, qui constituent des régions fragilisées à risque de mélanome ou de carcinome" décrit la spécialiste.

Coup de soleil : les personnes les plus à risque

Tout le monde est concerné par les coups de soleil et le risque de cancer, mais certaines personnes y sont encore plus sensibles. En particulier, les sujets qui présentent les caractéristiques suivantes :

  • peau claire, avec des cheveux blonds ou roux, des yeux clairs, qui bronzent difficilement ;
  • présence de nombreux grains de beauté sur le corps (plus de 50) ;
  • présence de grains de beauté congénitaux ou atypiques ;
  • antécédents familiaux de mélanome ;
  • prise de médicaments photosensibilisants.

Attention toutefois : "les personnes à la peau claire et celles aux cheveux blonds et roux sont, certes, plus sujettes aux coups de soleil, mais même les personnes qui bronzent facilement peuvent rougir au soleil avant que le bronzage n’apparaisse", met en garde la docteure Catherine Oliveres-Ghouti, dermatologue à Paris.

Le cancer de la peau en chiffres

"En 2017, en France, 14 000 nouveaux cas de mélanomes ont été recensés et 3 000 patients en sont décédés. Ce n’est pas anodin, d’autant qu’on compte 10 % de cancer de la peau en plus tous les ans, en France" déplore Catherine Oliveres-Ghouti.

Sources

Merci à la docteur Catherine Oliveres-Ghouti, dermatologue à Paris

Syndicat national des dermatologues – vénérologues (Sndv) 

Institut national du cancer (Inca) 

Blog des dermatologues en ligne dermatonet.com

Risques solaires : ce qu'il faut savoir pour que le soleil reste un plaisir, INPES. 

Coup de soleil et conséquences sur la santé de l'exposition au soleil, Ameli.fr

Voir plus

Vidéo : L'astuce pour soulager un coup de soleil