Angine ulcéreuse : qu'est-ce que l'angine de Vincent ?

Ecouter l'article :

Certifié par nos experts médicaux MedisiteTouchant spécifiquement les jeunes, l’angine de Vincent, forme d’angine ulcéreuse, est causée par une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Comment traiter cette affection ? Les clés pour y remédier, avec le Dr Diane Lazard, chirurgien ORL.

L’angine de Vincent, c’est quoi ?

Il existe cinq types différents d’angines : érythémateuses et érythémato-pultacées (les plus fréquentes), pseudo-membraneuses, vésiculeuses et ulcéro-nécrotiques. L’angine de Vincent entre dans cette dernière catégorie. Il s’agit de l’angine ulcéreuse la plus courante, bien qu’elle soit rare aujourd’hui.

Elle se traduit par une ulcération de l’amygdale suite à l’infection d’une bactérie par contact salivaire. À l’origine de cette affection, l’association de deux germes : Fusobacterium nécrophorum et un spirochète du genre Borellia.

Les symptômes de l’angine de Vincent

L'angine de Vincent provoque une ulcération au niveau de l'amygdale, de manière unilatérale (en général). Ses rebords sont recouverts d’un dépôt grisâtre épais. Les principaux signes sont :

  • une odynophagie (blocage et douleur à la déglutition),
  • un ganglion volumineux au niveau du cou,
  • une hypersalivation,
  • une haleine fétide,
  • la fièvre peut être élevée,
  • L'angine de Vincent peut entraîner une grande fatigue.

Le diagnostic de certitude se fait par un prélèvement bactériologique au niveau de l'ulcération amygdalienne.

Quelles sont les personnes les plus à risque d'avoir une angine de Vincent ?

L’angine de Vincent touche essentiellement les ados et les jeunes adultes chez lesquels il existe un terrain favorable. En effet, cette forme d’angine est causée par une atteinte bucco-dentaire : gingivite, carie, péricoronarite d'une dent de sagesse inférieure (inflammation de la gencive recouvrant la partie de la dent sortie).

Photo : gingivite nécrosante ulcéreuse

Photo : gingivite nécrosante ulcéreuse© Creative Commons

Crédit : Dr Mohamed HAMZE, 7 mars 2007 - CC - Licence : domaine public

Par ailleurs, les sujets infectés présentent généralement une défaillance immunitaire. On la retrouve davantage dans les milieux défavorisés, chez des personnes n’ayant pas accès aux soins dentaires.

En outre, certaines maladies comme la leucémie, la mononucléose infectieuse ou l'herpès constituent également des facteurs de risque.

Comment traiter l’angine de Vincent ?

En cas de suspicion d’angine de Vincent, le médecin procède à un examen bactériologique. Pour cela, il réalise un prélèvement de la gorge. Le but est d'éliminer les pistes de cancers de l’amygdale, d’angine tuberculeuse, ou encore d’infection liée à une IST (chancre syphilitique ou angine à gonocoque).

Suivi chez l'ORL et le dentiste

Si le Fusobacterium nécrophorum est décelé, le diagnostic de l’angine de Vincent est confirmé. Cette angine ulcéreuse nécessite un suivi chez l’ORL et le dentiste. En effet, il est primordial de traiter, en premier lieu, le problème dentaire causal (carie, gingivite, dent de sagesse…). Cela évitera également le développement d’une surinfection. Le dentiste procédera au nettoyage de la gencive.

Quels traitements pour soigner l'angine de Vincent ?

  • Le traitement médicamenteux consiste à la prise d’antibiotiques (pénicilline ou métronidazole). La durée du traitement est de 5 à 10 jours, la plupart du temps par voie orale. L’angine de Vincent disparaît en moins de quinze jours. On propose la voie intraveineuse lorsque la déglutition est difficile, voire impossible.
  • Des bains de bouche seront à effectuer sur plusieurs jours, ainsi qu'un nettoyage à l'eau salée (notamment si les gencives sont trop sensibles pour des brossages réguliers). Il faudra d'ailleurs opter pour une brosse à dents souple.
  • Autres recommandations : boire suffisamment et éviter les aliments épicés ou trop brûlants.
  • Adopter une bonne hygiène bucco-dentaire (lavage des dents après chaque repas) est par la suite essentiel. Après un épisode d'angine de Vincent, il est impératif de prévoir rapidement une consultation chez le dentiste pour régler le problème dentaire sous-jacent. Des conseils d'hygiène bucco-dentaire sont prodigués et le brossage des dents doit être pluriquotidien. Des bains de bouche réguliers peuvent aussi avoir un intérêt pour éviter les récidives.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.