Les femmes ayant perdu des dents sont plus à risque d’hypertension artérielle

Des chercheurs anglais ont découvert un lien entre la perte des dents chez la femme ménopausée et le risque de développer de l'hypertension.

Publicité

Existerait-il un lien entre maladie parodontale et problème de coeur ? C'est en tout cas ce que suggèrent les chercheurs de l'Université d'Oxford (Royaume-Uni) dans une étude publiée le 4 décembre 2018 dans l'American Journal Of Hypertension. Selon eux, les femmes ménopausées ayant subi plusieurs pertes de dents seraient plus à risque de développer de l'hypertension que les autres.

Inclure la surveillance des dents en tant que mesure préventive pour le coeur

Publicité
Publicité

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les cas de 36 692 femmes ménopausées ayant déclaré des problèmes de dents entre 1998 et 2015. Après avoir suivi annuellement leur taux d'hypertension, ils se sont rendus compte qu'elles avaient 20% de risques en plus d'être touchées par la pathologie que les autres femmes. Ce constat était encore plus parlant chez les femmes très minces.

Jusqu'ici de nombreuses études soulignaient un lien entre les maladies parodontales et l'hypertension mais rien n'a vraiment été prouvé. Maintenant que le lien a bien été souligné, reste à trouver pourquoi. L'hypothèse des chercheurs pour l'instant c'est que les personnes qui perdent beaucoup de dents adaptent fatalement leurs régimes alimentaires. C'est ce changement qui pourrait influencer le risque de développer de l'hypertension.

Selon les chercheurs, l'association serait telle que les chercheurs pensent que mettre en place une meilleure surveillance des problèmes parodontaux chez les femmes ménopausées devrait être mise en place en tant que mesure préventives contre les problèmes de coeur.

mots-clés : Hypertension, Dents
La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X