Epilepsie et contraception : attention aux interactions entre traitement et pilule

L’efficacité de la pilule est très élevée quand elle est prise correctement. Mais plusieurs erreurs peuvent la diminuer : soyez particulièrement vigilante si vous prenez un traitement contre l’épilepsie.

Publicité

6144277-inline-500x331.jpg© Istock

Quels antiépileptiques réduisent l’efficacitéde la pilule?

Certains médicaments contre l’épilepsie augmentent la production d’enzymes qui accélèrent la dégradation des hormones. Ils peuvent donc réduire drastiquement l’efficacité de la pilule et des autres moyens de contraception hormonaux, comme le patch et l’implant contraceptif par exemple. Vous devez surtout vous méfier des antiépileptiques à base de:- carbamazépine (ex.: Tegretol);- topiramate (ex.: Epitomax);- primidone (ex.: Mysoline);- oxcarbazépine (ex.: Trileptal);- phénytoïne (ex.: Di-Hydan).Si vous prenez un de ces médicaments, oubliez les pilules microprogestatives. Il vaut mieux une pilule combinée (progestatif + œstrogène) contenant au moins 50 microgrammes d'œstrogène. Même ainsi, utilisez aussi un préservatif ou un autre moyen de contraception mécanique pour plus de sécurité.

Publicité
Publicité

Epilepsie et pilule: autre interaction possible

Si vous prenez un médicament contre l’épilepsie à base de lamotrigine (ex. : Lamictal), sachez que la pilule combinée peut réduire l’efficacité de votre traitement. Plus globalement, tous les moyens de contraception associant un progestatif et un œstrogène (ex.: anneau vaginal) risquent de diminuer la quantité de lamotrigine dans votre sang. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin: il faudra peut-être adapter votre traitement antiépileptique ou contraceptif.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X