J’avais depuis un moment des douleurs très localisées au niveau du dos et quand je faisais des mouvements de torsion avec le buste. Une IRM et une prise de sang ont révélé que j’étais atteinte de spondylarthrite ankylosante. Mon médecin ne me proposait pas vraiment de solution… En parallèle, j’étais suivie par un ostéopathe qui m’a parlé du Pilates.”

Spondylarthrite ankylosante et Pilates : une révélation

“J’ai commencé à pratiquer le Pilates adapté en fonction de mes douleurs. Au bout de trois ou quatre ans, mes douleurs se sont réduites. Aujourd'hui je n’en ai plus. D’ailleurs, ça se voit à l’IRM, la maladie est stagnante. Je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse profiter d’autres personnes et que je partage cette expérience. Je me suis formée professionnellement car c’est une pratique réellement thérapeutique. Elle ne permet pas de guérir mais de soigner certaines pathologies et les douleurs associées. Je suis revenue à 90% de mes capacités !”

Après la spondylarthrite, le diagnostic de l’endométriose

“En 2020, j’ai commencé à avoir des douleurs dans le bas du ventre et du dos. Il m’a fallu 1 an pour que le diagnostic de l’endométriose soit posé. Le diagnostic n’a pas été difficile à gérer, je l’ai pris comme il venait et je ne me suis pas posée trop de questions. Je me suis dit que ce n’était pas trop grave et qu’il fallait surtout tout faire pour que la maladie n’évolue pas plus. Ayant déjà des enfants, je ne suis pas inquiète pour ma fertilité. Je relativise beaucoup en me disant qu’il y a pire que moi. J’ai aussi la chance de très bien connaître l’anatomie et j’ai immédiatement mis en place des exercices de Pilates adaptés à l’endométriose.”

Maladie auto-immune : “J’aide les gens grâce au Pilates”

“Je pense que la plupart des médecins ne sont pas des moteurs face aux approches dites alternatives. Heureusement, ma gynécologue m’a suivi dans ce sens. J’ai décidé de fonder Pilates Excellence pour proposer des séances uniques et exclusives adaptées à chaque personne qui comme moi cherchait à corriger ou améliorer des dysfonctionnements dans leur corps. J’aide des personnes souffrant d’un cancer, de sclérose en plaques… C’est très gratifiant de voir leur évolution. L’idée n’est pas de participer aux Jeux Olympiques du Pilates, mais de bouger à son rythme car le mouvement permet de mieux se connaître et de réduire sa prise d’anti-inflammatoires. Soulager ses maux c’est le plus important.”

Sources

https://www.pilates-excellence.com/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.