J’ai toujours senti que quelque chose était différent chez ma soeur. A trois ans, elle ne marchait pas encore et se déplaçait à quatre pattes par exemple. J’ai trois ans de plus qu’elle et j’ai toujours beaucoup protégé ma sœur. Avec le recul, je n’ai pas toujours su me protéger du regard des autres sur le handicap et la différence. Aujourd'hui, je parle plus facilement de ma sœur et de l’autisme pour sensibiliser le grand public.”

Autisme : se protéger du regard des autres

A l’école, les enfants étaient souvent méchants avec ma soeur, cela me rendait triste et haineuse. Aujourd'hui, je me rends compte que j’ai perdu confiance en l’adulte car je ne me sentais pas comprise ni écoutée quand je remarquais la méchanceté des autres envers ma sœur. C’est seulement quand Anaelle a pu intégrer un IME que j’ai pu me détendre un peu car je n’avais plus besoin de la surveiller sans cesse. Quand j’étais plus jeune, parler de ma sœur me faisait pleurer. Aujourd’hui, j’arrive à en parler pour sensibiliser les personnes à l’autisme et au handicap en général.”

Handicap d’un proche : être accompagné par un psychologue

“Quand ma mère était enceinte d’Anaelle, j’ai commencé à m’arracher les cheveux. Je suis persuadée que je sentais déjà que quelque chose n’était pas “normal”. De mes 2 ans à mes 18 ans j’ai été suivie par un pédopsychiatre et un psychiatre. Je pense que c’est important pour éviter de ressentir trop de solitude et de se mettre à l’écart. Aujourd'hui, je continue mes séances avec un psychologue. Pour moi, c’est comme aller chez le boulanger !”

Parler du handicap pour sensibiliser le public

“Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de parler d’autisme et de handicap. Quand j’étais plus jeune, je n’étais pas vraiment un exemple à suivre car les remarques désobligeantes, voire horribles, me faisaient réagir violemment. Je voulais aussi partager avec mes parents de tout cela… Aujourd'hui, j’estime que la bêtise ça se soigne en communiquant sur le handicap afin qu’il y ait plus d'ouverture d’esprit. Si le handicap au quotidien peut parfois être un fardeau lourd à porter, ça ne change rien au lien fraternel qui existe entre ma soeur et moi. Elle sera toujours ma priorité.”

Anaelle a participé du 2 au 22 avril 2022, aux “100 portraits de personnes touchées par l’autisme” – enfants et adultes autistes, parents, encadrants, fratries – exposés aux yeux des Franciliens à travers 3 lieux d’exposition : la Canopée des Halles, France Télévisions et la ville de Versailles. L’exposition gratuite organisée en partenariat avec le projet Inside Out Project créé par l’artiste JR a pour but de sensibiliser le grand public à ce qu’est véritablement l’autisme au quotidien.

Pour en savoir plus sur les associations à l’initiative de l'exposition :

  • Association Un Pas Vers La Vie
  • Association Un Pas Vers Les Rêves
  • Association Un Pas en Avant
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.